Société

Aïd Al-Adha. La prière ne sera pas accomplie dans les moussalas et les mosquées

Face à l’augmentation des cas de covid-19, les autorités compétentes prennent les mesures idoines à l’approche de la célébration de l’Aïd Al-Adha.


C’est dans ce sens  que le ministère des Habous et des Affaires islamiques a annoncé le 15 juillet qu’il « a été décidé, dans le cadre des mesures préventives pour faire face à la pandémie, de ne pas accomplir la Prière de l’Aïd Al-Adha aussi bien dans les Moussalas que dans les mosquées, en raison de l’affluence observée à cette occasion et des difficultés de garantir les conditions de distanciation ».

Lire aussi | TPE. Qimam Intelaka vise l’accompagnement de 700 porteurs de projets

Tout en précisant que les mosquées restent ouvertes pour l’accomplissement des cinq prières et de la prière du vendredi, le ministère indique que cette mesure relative à la Prière de l’Aïd Al-Adha est une sounna qui peut être accomplie aux domiciles. « Cette décision a pour finalité de préserver la santé physique », ajoute le ministère.

Lire aussi | Élections. Les recommandations du Conseil Supérieur de la Communication Audiovisuelle [Document]

 
Article précédent

Évolution du coronavirus au Maroc. 2571 nouveaux cas, 549.844 au total, jeudi 15 juillet 2021 à 16 heures

Article suivant

A la croisée des chemins [Par Jamal Berraoui]