Société

Aïd Al-Adha : plus de 7,2 millions de têtes identifiées

L’opération d’identification des ovins et des caprins à l’occasion de l’Aïd Al-Adha 1441 (2020), lancée en avril dernier par le ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, connaît une forte implication des éleveurs et des engraisseurs.


Plus de 7,2 millions de têtes ont été identifiées depuis le début de l’opération le 22 avril 2020. La répartition des ovins et des caprins identifiés par région se présente comme suit :

– Région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima : 122.400 têtes

– Région de Rabat-Salé-Kénitra : 972.000 têtes

– Région de Casablanca-Settat : 1.353.600 têtes

– Région de Marrakech-Safi : 1.440.000 têtes

– Région de Souss-Massa : 115.200 têtes

– Région de l’Oriental : 720.000 têtes

– Région de Fès-Meknès : 921.600 têtes

– Région de Drâa-Tafilalet : 208.800 têtes

– Région de Beni Mellal-Khénifra : 1.281.600 têtes

– Région de Guelmim-Oued Noun : 36.000 têtes

– Région de Laâyoune-Sakia El Hamra : 26.000 têtes

– Région de Dakhla-Oued Ed-Dahab: 10.000 têtes.

A l’instar des deux dernières années, tous les ovins et les caprins destinés à Aïd Al-Adha sont identifiés à l’aide d’une boucle en plastique jaune portant un numéro de série unique à chaque animal, en plus de la mention « Aïd Al Adha et tête de mouton ». L’opération d’identification prendra fin le 15 juillet 2020 avec plus de 8 millions de têtes identifiées attendues. En outre, les services vétérinaires de l’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA) ont enregistré 242.000 unités d’élevage et d’engraissement des ovins et des caprins.

Lire aussi | Coronavirus: voici les mesures préventives additionnelles à respecter pour la fête de l’Aid Al Adha

Le ministère précise que l’état de santé du cheptel national est bon et qu’il est suivi de près au niveau de l’ensemble du territoire national par les services vétérinaires de l’ONSSA en collaboration avec les vétérinaires privés et les autorités locales.

Parallèlement à l’opération d’identification et avec l’approche de Aïd Al-Adha, le contrôle du fourrage, des médicaments utilisés au niveau des unités d’élevage, ainsi que l’eau destinée à l’abreuvement, a été renforcée, en plus de l’opération de transport des fientes de volaille au niveau des axes routiers. Dans le cas de constatation par l’ONSSA d’une quelconque infraction en la matière, les mesures nécessaires en vigueur seront prises, note le ministère.

Pour sa part, l’ONSSA procédera à un suivi particulier pendant les jours de l’Aïd à travers la mobilisation de 300 médecins vétérinaires et techniciens pour répondre aux demandes et aux interrogations des citoyens, en plus de la mise en place d’un centre de communication « ONSSA » qui reçoit quotidiennement les appels sur le numéro 080.100.36.37 de huit heures du matin à huit heures du soir, ainsi que sur la page officielle de l’ONSSA sur Facebook.

Lire aussi | Aïd Al Adha : six millions de têtes identifiées

Pour rappel, le chiffre d’affaire moyen à l’occasion de Aïd Al-Adha dépasse les 12 milliards de DH. La plupart de ces fonds sont transférés au niveau des zones rurales permettant ainsi aux agriculteurs de couvrir les dépenses des autres activités agricoles, en particulier celles se rapportant aux préparatifs de la prochaine campagne agricole.

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Vols spéciaux : la RAM étend la commercialisation aux agences de voyages [Communiqué]

Article suivant

Coronavirus : l’urgence d’une relance économique plus verte