Conjoncture

Aid Al Adha : près de 5% des ménages ne sacrifient pas de mouton

Le rituel du sacrifice à l’occasion de la fête de l’Aid Al Adha n’est pas accompli par l’ensemble des ménages marocains. : 4,7% d’eux ne l’ont pas accompli en 2013. Cette proportion a baissé, comparativement à la période 2000/2001, où elle avait atteint 5,2%.


C’est ce que révèle Le Haut-Commissariat au Plan (HCP) dans sa dernière note d’information concernant la consommation et les dépenses des ménages.

Selon ce dernier, le sacrifice de l’Aid Al Adha constitue près de 29% en moyenne de la dépense globale mensuelle du foyer marocain. Une charge qui varie selon le niveau de vie des ménages: 57% du budget mensuel pour les 10% des ménages les plus pauvres, contre 15% pour les 10% les plus aisés.

Ainsi d’après le HCP, il s’avère que plus on est riche et instruit, moins on se soumet à cette obligation religieuse.

Environ 12% des ménages appartenant au 10% les plus aisés, ne sacrifient pas de mouton à l’occasion de l’Aid, contre moins de 2% pour les ménages relevant des 10% de la population la plus pauvre.

 
Article précédent

Agents de voyages : une nouvelle réglementation pour la profession

Article suivant

Près d’un tiers des dépenses des ménages affecté aux frais de scolarité