Aérien

Air France intéressée par le rachat d’Aigle Azur

La compagnie qui dispose d’une flotte de 11 avions et a transporté 1,88 million de passagers en 2018 ne cesse de perdre de l’argent depuis 2012 et pourtant elle a trouvé un repreneur.


La deuxième compagnie aérienne française Aigle Azur, sous la tutelle d’un administrateur judiciaire, s’est déclarée lundi en cessation de paiement et a été placée en redressement judiciaire, espérant trouver des repreneurs.

« La compagnie Aigle Azur a été placée ce jour en redressement judiciaire par le Tribunal de Commerce d’Évry », indique la Direction générale de l’aviation civile (DGAC), lundi soir, soulignant « les difficultés de trésorerie rencontrées par la compagnie depuis plusieurs mois. « L’État est mobilisé pour accompagner la recherche de la meilleure solution possible pour préserver l’emploi et assurer la continuité de l’activité économique », assure la DGAC.

Plus tôt dans la journée, les membres du comité d’entreprise qui s’étaient réunis avaient indiqué qu’Aigle Azur était « en cessation de paiement suite à plusieurs années d’errance liées à de nombreuses décisions stratégiques inadaptées ». Cette décision lui permet à ce stade de maintenir son activité, une semaine après un spectaculaire coup de force d’un actionnaire, Gérard Houa. « Il est probable que la date limite de dépôt des offres soit fixée autour du 15 septembre 2019 », ajoutent-ils, déplorant que « ce dépôt de bilan arrive tardivement (…) et va limiter la recherche de repreneurs ».

La compagnie, qui dispose d’une flotte de 11 avions, a transporté 1,88 million de passagers en 2018. Elle a réalisé un chiffre d’affaires de 300 millions d’euros l’an dernier, mais ne cesse de perdre de l’argent depuis 2012, selon la direction de la compagnie. « Se mettre sous la protection de la justice est la solution la plus sage. Il y a une forte défiance entre les actionnaires et le climat social est dégradé », a indiqué une source au journal français Le Figaro. La compagnie affirme que ce dépôt de bilan n’aura pas d’impact sur les voyageurs et que ses avions continueront à voler, selon Le Figaro.

Lire aussi : Marrakech-Paris : Air France passe à 13 vols par semaine

Ce dépôt de bilan intervient après une semaine mouvementée au sein de la compagnie aérienne qui emploie 1.150 personnes. Lundi 26 août, Gérard Houa, troisième actionnaire d’Aigle Azur via sa société Lu Azur (19%), a réalisé un véritable coup de force contre la direction du transporteur en s’autoproclamant président de la compagnie. Un poste qu’il n’aura occupé que deux jours, puisque dès le mercredi il a été démis de ses fonctions, avec son numéro deux Philippe Bohn, à la demande du tribunal d’Évry. Il fait désormais l’objet d’une plainte de la part d’Aigle Azur, qui l’accuse d’avoir utilisé et diffusé de faux documents pour prendre le pouvoir. Un administrateur judiciaire provisoire a été nommé et a été installé en présence des forces de l’ordre, après que la situation est revenue à la normale et que le président de la compagnie, Frantz Yvelin, a retrouvé son poste.

Lire aussi : Transavia renforce ses liaisons vers le Maroc

Un Comité d’entreprise Aigle Azur a été convoqué hier lundi en vue de faire le point sur la situation du transporteur, créé en 1946. Selon Le Monde, Air France serait intéressée de racheter Aigle Azur. Cette dernière, rappelle le quotidien, dispose de 10.000 « slots » (des créneaux de décollage et d’atterrissage) à Orly, aéroport parisien le plus proche de la capitale dont les mouvements par an sont limités à 250.000 mouvements.

Comme le prévoit la réglementation, ces slots ne peuvent être vendus. Pour mettre la main dessus, il faut racheter la compagnie, explique Le Monde. Autre motif de rachat : éviter une concurrence directe avec Transavia, filiale de Air France basée à Orly. Autre prétendant au rachat de la compagnie disposant de 21 destinations dans 8 pays : IAG, maison mère de British Airways.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Les fournitures scolaires, un vrai casse-tête pour les parents!

Article suivant

En images – La séance d’entrainement des Lions de l'Atlas