Transport aérien

Air France mise sur une tarification agressive au Maroc

Le transporteur aérien français veut booster son business dans le Royaume. Pour ce faire, Air France renforce son activité, en augmentant ses dessertes. A partir du 3 avril prochain, 4 vols hebdomadaires, au départ de l’aéroport de Rabat, viendront s’ajouter aux deux vols quotidiens déjà existants vers Paris Charles de Gaulle. Notons que le transporteur aérien opérera au total 18 vols par semaine pour relier la capitale du Royaume à Paris. De même, Air France va reprendre son business sur Marrakech dès le mois de mars, avec la réouverture de la ligne Marrakech- Charles de Gaulle à raison de trois fréquences par semaine, en Airbus A320, d’une capacité de 166 sièges. Agadir non plus n’est pas en reste, puisque du 17 Juillet au 03 Septembre 2017, Paris sera desservie au départ d’Agadir à raison de 3 fois par semaine. Les vols Agadir-Paris Charles de Gaulle seront opérés en Airbus A319 et en Airbus A320. Ce renforcement témoigne de la bonne dynamique insufflée par la réorganisation opérée début 2016 au Maroc par la compagnie aérienne française. Une réorganisation qui a permis de repositionner Casablanca comme hub pour l’Afrique du Nord et pour les pays du Sahel. Cela a, de même, permis une refonte de l’approche commerciale et la mise en place d’une nouvelle stratégie centrée sur le client. «La réorganisation opérée en 2016 et le fait d’avoir centralisé Casablanca comme hub pour l’Afrique du Nord et l’Afrique sahélienne ont permis de conforter notre positionnement. Cela commence à porter ses fruits de manière très importante, puisqu’en 2016 l’activité au Maroc a été au rendez-vous», confirme Denis Hasdenteufel, directeur général de la compagnie Air France pour l’Afrique du Nord et les pays du Sahel.


Concurrence
«Sur ces bases que nous avons posées, nous pouvons nous projeter de manière très optimiste sur 2017», poursuit-il. Et, même si le business marche, le top management dans un marché n’entend pas se reposer sur ses lauriers. Ainsi, le bureau casablancais du transporteur aérien français souhaite se rapprocher davantage de sa clientèle en misant sur une tarification agressive. Pour Denis Hasdenteufel, il s’agit là d’un point clé. «On ne doit plus considérer Air France comme une compagnie de luxe, donc trop chère. C’est fini ça», lâche-t-il. Dans ce sens, la compagnie explique qu’elle va s’adapter au marché local à travers toute une gamme de produits dédiés aux diverses destinations qu’elle dessert dans le Royaume, pour être au moins au niveau de ce que propose la concurrence. Il faut dire que les gros moyens des compagnies des pays du Golfe notamment, ont poussé le transporteur aérien français à sortir la grosse artillerie ces dernières années pour pouvoir répondre aux attentes de la clientèle en termes de produits et services. Par exemple, Air France a investi en 2015, 50 millions d’euros pour équiper 24 Airbus A319 et 25 Airbus A320 avec de nouveaux sièges en cuir aux finitions soignées, plus confortables et plus légers.

 
Article précédent

« Les liens avec le Maroc ne peuvent qu’être confirmés et renforcés par Macron »

Article suivant

Maserati Quattroporte GTS GranLusso Braquage à l’italienne