Santé

Akdital Holding rachète la clinique pédiatrique Atfal

Akdital Holding vient d’acquérir la clinique pédiatrique Atfal. La finalisation de cette opération est soumise à l’obtention de l’autorisation réglementaire requise du Conseil de la concurrence. 


La pandémie est loin de freiner l’offensive d’Akdital Holding qui, depuis deux ans, déploie non seulement un important plan d’investissement mais multiplie les acquisitions dans le secteur de la santé au Maroc. Le groupe dirigé par Dr Rochdi Talib a acquis 75% de la société exploitant la clinique pédiatrique Atfal Casablanca et 100% du capital de la société qui détient 100% du capital de la société détenant l’immobilier (Bait Al Atfal). L’établissement de santé a été fondé en 2003. Il compte 26 lits d’hospitalisation. La finalisation de cette opération est soumise à l’obtention de l’autorisation réglementaire requise du Conseil de la concurrence qui vient d’être saisi dans ce sens par Akdital Holding. Ainsi la clinique Atfal viendra s’ajouter aux cinq établissements de santé multidisciplinaires et spécialisés du groupe Akdital, qui offrent une capacité d’hospitalisation globale de 550 lits, et emploient directement près de 1.200 personnes : la clinique Jerrada Oasis, la clinique Ain Borja, le Centre International d’Oncologie Casablanca, la clinique Longchamps, et l’hôpital privé Casablanca Ain Sebaâ. 

Lire aussi|Émirats arabes unis : Voici les catégories d’étrangers qui pourront désormais facilement accéder à la citoyenneté

En attendant, le groupe a lancé deux grands projets à Agadir puis à Tanger, dont les ouvertures sont prévues pour début 2022. Le premier est un projet de complexe hospitalier privé de plus de 200 lits avec un hôpital multidisciplinaire et un grand centre d’oncologie pour un investissement de 200 millions de DH/HT. Grâce à l’augmentation de capital du groupe avec l’entrée de Mediterrania Capital Partners (MCP) dans son tour de table en novembre 2019, ce projet est financé à hauteur de 50% de fonds propres et 50% de crédit bancaire déjà concrétisé avec une banque de la place.   Le deuxième projet qui devra voir le jour dans la capitale du Détroit, est un grand complexe hospitalier privé qui s’étend sur 22.000 m², avec 250 lits. Celui-ci sera doté d’un centre multidisciplinaire, d’un centre d’oncologie et d’un centre de psychiatrie – addictologie. L’investissement prévu est de 300 millions de DH pour une création de 450 emplois.

Lire aussi|Opération de vaccination contre la Covid-19 : les premières sanctions tombent

 
Article précédent

Émirats arabes unis : Voici les catégories d’étrangers qui pourront désormais facilement accéder à la citoyenneté

Article suivant

Évolution du coronavirus au Maroc : 466 nouveaux cas, 471.157 au total, dimanche 31 janvier 2021 à 18 heures