Hydrocarbures

Akwa Group et Chevron dévoilent leur nouvelle stratégie pour l’Afrique

Akwa Group, acteur majeur de l’énergie au Maroc, et Chevron, un leader mondial et le n°2 américain du pétrole et du gaz, ont dévoilé, mercredi, lors d’une conférence de presse à Casablanca leur nouvelle stratégie pour l’Afrique.


Les deux groupes, associés depuis 2006 à travers la joint-venture Afriquia Lubrifiants, ont choisi de capitaliser sur le succès de leur alliance industrielle pour élargir leurs activités à travers un nouveau pacte de partenariat.

Désormais détenue à 50/50, ce qui traduit toute la confiance entre les deux groupes, Akwa Group poursuit quatre objectifs majeurs destinés à accélérer son développement et consolider la place du Maroc en tant que hub africain. 

L’intégration de toute la gamme Chevron dans la production locale

Afriquia Lubrifiants va bénéficier grâce à la consolidation de ce partenariat avec Chevron, d’un transfert de technologies renforcé pour garantir une meilleure valorisation au niveau local. Les huiles de base de haute qualité du groupe américain seront intégrées au Maroc avec des produits qui répondent aux normes des constructeurs mondiaux, ainsi qu’aux nouvelles exigences réglementaires environnementales. Poussée par la R&D, l’intégration des formules haut de gamme de Chevron va permettre une amélioration des cycles logistiques avec de meilleurs délais de livraison et une meilleure gestion des stocks, mais aussi enrichir la gamme des produits disponibles pour mieux satisfaire les besoins du marché.

Exportation de la gamme vers 14 pays en Afrique du Nord et de l’Ouest

En ligne avec les orientations du Maroc vers son continent, le nouveau pacte de partenariat entre Akwa Group et Chevron prévoit un export des formules haut de gamme vers 14 pays en Afrique du Nord et de l’Ouest : Algérie, Cameroun, Côte d’Ivoire, Burkina Faso, Togo, Tunisie, Sénégal, Niger, Mauritanie, Mali, Guinée Conakry, Bénin, Gabon et République Démocratique du Congo. L’activité est déjà opérationnelle dans cinq pays (Côte d’Ivoire, Burkina Faso, Cameroun, Togo et Niger). Le potentiel global est évalué dans un premier temps à 600 000 tonnes par an. Le volet export s’accompagne en outre d’un plan d’action dédié dans chaque marché, avec l’élaboration d’une stratégie de pénétration par secteur cible, la formation des forces de vente et un support technique et documentaire.

Le Maroc, hub africain pour les lubrifiants

Pour appuyer l’export des formules haut de gamme, une plate-forme de desserte des huiles de base de qualité premium vers l’Afrique du Nord et de l’Ouest sera mise en service en 2020 sur le site de Jorf Lasfar. Avec des installations conformes aux standards de Chevron et la création de 120 emplois nouveaux, elle permettra de réceptionner des navires de grande capacité et d’exporter les formules depuis des isotanks et flexitanks. Le hub sera relié au quai à travers deux pipelines. Le projet est confié à la société Salub, une filiale d’Akwa Group. 

Projet d’une nouvelle plateforme de production et logistique

Akwa Group et Chevron ont lancé une étude en vue de l’intégration de toute la chaîne de production et de logistique sur un seul site. Prenant en considération les volumes futurs à traiter et rehaussant le niveau d’automatisme, le futur blending sera d’une capacité prévisionnelle de 40.000 tonnes. Il permettra d’adapter la logistique aux marchés ciblés, notamment à l’export, et profitera des dernières technologies en matière de production de lubrifiants.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

El Hajeb : la Fondation Banque Populaire au chevet des étudiants

Article suivant

La BEI accorde un nouveau prêt à l’ONEE