Formation

Al Akhawayn: une Américaine à la tête du Centre de formation continue

Le Centre de formation continue de l’Université Al Akhawayn à Casablanca (EECC) a une nouvelle directrice. Il s’agit de l’Américaine Rebecca Geffner. « C’est un honneur de rejoindre l’équipe d’Al Akhawayn afin de concevoir des programmes pointus qui répondent aux besoins des professionnels ambitieux et du marché. L’objectif est de fournir aux cadres une expérience transformationnelle portant un grand impact et un retour sur investissement », affirme la nouvelle directrice. Pour y arriver, elle misera sur l’innovation en mettant en place des programmes de formation continue qui permettront aux managers d’améliorer leurs compétences de base, d’être informés des tendances des entreprises et de développer un leadership dans leurs industries. En plus des formations sur mesure qu’offre l’EECC, les professionnels bénéficieront de différents ateliers et séminaires, de conférences ainsi que d’événements de networking. «Nous sommes très heureux que Rebecca se joigne à notre équipe. Elle apportera en plus de son solide backgroud dans la formation continue, beaucoup d’énergie positive et d’enthousiasme», déclare Wafaa El Garah, vice-président aux affaires académiques de l’Université Al Akhawayn.


La première activité qui attend la nouvelle directrice est l’organisation d’un atelier de formation en Data avec l’un des experts américains partenaires de l’Université, prévu pour début avril. Rebecca Geffner dispose de 8 années d’expérience dans l’enseignement supérieur international au sein de l’une des meilleures écoles de commerce aux Etats-Unis, la Fox School of Business, où elle a occupé le poste de directrice des programmes internationaux et de directrice du Center for International Business Education and Research (CIBER), selon Al Akhawayn. Elle a notamment participé au développement d’importants programmes (MBA internationaux et programmes d’immersion à l’échelle mondiale), à la création de partenariats stratégiques (en Afrique, Amérique du Sud, Europe, Asie et aux États-Unis), à la gestion internationale du risque et d’une bourse d’un million de dollars pour les activités du CIBER. Créé en 2000, le EECC forme aujourd’hui les managers et futurs dirigeants d’entreprises tant au niveau national qu’international, en les préparant à relever les défis business dans une Afrique qui bouge et dans un monde interconnecté.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

La mixité homme/femme au menu d’une rencontre à Rabat

Article suivant

Maroc Export initie « Enjoy Export »