Franchise

Al Shaya Morocco porte son capital à plus de 500 millions de DH

Le numéro deux marocain des produits et services de grande consommation en franchise lance une énième recapitalisation. Al Shaya Morocco (ASM), connu pour être le master franchisé au Maroc de plusieurs marques internationales prestigieuses, telle la chaîne américaine de cafés Starbucks, vient de hisser son capital à 566 millions de DH à l’occasion d’une recapitalisation de 67 millions de DH. Cette opération intervient alors que la filiale marocaine du groupe koweïtien éponyme est en pleine expansion de son réseau marocain, qui compte déjà une quinzaine de points de vente opérant sous enseignes différentes dont cinq Starbucks, trois H&M (enseigne suédoise de prêt à porter), deux Payless ShoeSource (discounter américain de chaussures), deux American Eagle Outfitters (chaîne américaine de prêt à porter) et deux Next (marque britannique de vêtements). Aussi, après Casablanca, Rabat et Marrakech, ASM envisage de s’implanter dans d’autres villes, notamment Tanger et Fès.


Le principal challenger au Maroc du groupe Aksal (leader de la distribution en franchise) y finance tout son développement en fonds propres sans aucun recours à l’endettement. D’où les injections massives en fonds propres jusqu’à présent (en 2014, le groupe avait déjà injecté 150 millions de DH dans sa filiale marocaine).

Rappelons que le groupe Al Shaya est entré dans le monde de la franchise en 1983 avec la marque Mothercare au Koweït. Près de 35 ans après, cette affaire familiale est devenue un géant qui emploie 45.000 salariés à travers un réseau de 3400 points de vente couvrant le Moyen-Orient (Turquie, Arabie Saoudite, Koweït, Bahreïn, Irak, Jordanie, Émirats arabes unis, Qatar et Oman), une partie de l’Europe de l’Est (Russie, Pologne et Tchéquie) et deux pays de l’Asie centrale (Kazakhstan et Azerbaïdjan). Quant au portefeuille de marques de ce groupe, très présent par ailleurs dans l’hôtellerie au Moyen-Orient, il a atteint 75 enseignes à fin 2016.

 
Article précédent

« Marrakech est au cœur de l’histoire du Club Med »

Article suivant

Crédit Agricole du Maroc innove dans la proximité