Météo

Alerte Météo : temps chaud du mercredi à dimanche dans plusieurs provinces du Maroc

Un temps chaud est prévu du mercredi à dimanche dans plusieurs provinces du Royaume, a annoncé mardi la Direction générale de la météorologie (DGM).


Dans un bulletin spécial de niveau orange, la DGM fait également état de fortes rafales de vent (75/85 Km/h), attendues mercredi et jeudi sur les provinces de Tanger-Asilah, Fahs-Anjra, Mediq-Fnideq et Tétouan.

Lire aussi |Réchauffement climatique : le bassin méditerranéen sera très affecté [Étude]

Ainsi, des températures oscillant entre 41 à 45°C sont attendues du mercredi au vendredi dans les provinces Es-Semara, Assa Zag, Tata, Zagora, Errachidia, Taroudant, Marrakech, Kelaa Sraghna, Rehamna, Youssoufia, Settat, Fquih Ben Saleh, Beni Mellal, Khouribga, Khemisset, Meknes, Fes, Moulay Yaâcoub, Taounate, Sidi Slimane, Sidi Kacem, Ouezzane et l’intérieur d’Essaouira, indique la DGM.

Jeudi, des températures allant de 38 à 42 °C sont prévues dans les provinces de Sidi Ifni, Tiznit, Agadir Ida Outanane, Sidi Bennour, Berrechid, Nouaceur, Benslimane, Kenitra, Larache, Chefchaouen et l’intérieur de Rabat, Salé et Skhirate-Temara.

Lire aussi |Maroc : voici les plages conformes à la baignade [Document]

Le week-end, des températures variant de 41 à 44 °C sont attendues à Taroudant, Tata, Assa Zag, Essemara et l’intérieur de Boujdour, Oued Eddahab et Aousserd, poursuit la même source.

Avec MAP

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Coronavirus : 161 nouveaux cas, 16.097 au total, mardi 14 juillet à 18h

Article suivant

Ouverture partielle des frontières : la croix et la bannière pour les candidats au retour