International

Algérie : le DG marocain d’Amana Assurance prié de rendre les clés de l’entreprise

En Algérie, le Marocain Abdelhak El Mansour, directeur général d’Amana Assurance vient d’être démis de ses fonctions. Ce limogeage intervient suite à la directive du président algérien Abdelmajid Tebboune ordonnant aux entreprises algériennes de rompre tout contrat de prestation avec les entreprises marocaines, soi-disant avoir reçu un rapport indiquant que des sociétés d’assurance avaient signé des contrats avec des entreprises du Royaume.


Si la directive du président algérien Abdelmajid Tebboune ordonnant aux entreprises algériennes de rompre tout contrat de prestation avec les entreprises marocaines semble laisser indifférents les hommes d’affaires locaux, elle vient de faire tout de même une victime collatérale. Jusque-là, directeur général d’Amana Assurance (ex-Société d’assurance et de prévoyance en santé), le Marocain Abdelhak El Mansour, vient d’être prié par les membres du Conseil d’administration du spécialiste en assurance de personnes (complémentaire) de rendre les clés de l’entreprise. A la tête d’Amana Assurance, Abdelhak El Mansour a été remplacé par son directeur général adjoint, l’Algérien Abdi Mohand-Outabet. Pour rappel, créée en 2011, Amana Assurance est une filiale du partenaire français Macif dans le cadre de la règle 49/51. Ses actionnaires algériens sont la Société nationale d’assurance (SAA), la Banque de développement local (BDL) et la Banque de l’agriculture et du développement rural (BADR).

Lire aussi| L’acteur marocain Hammadi Ammor n’est plus

Le Marocain Abdelhak El Mansour connait bien le marché algérien de l’assurance pour y avoir créé deux filiales (dommages et vie) et lancé des activités, de janvier 2009 à octobre 2014 en sa qualité de Directeur Général Adjoint AXA Algérie. Il rejoindra ensuite AXA Maroc où il a été nommé secrétaire général avant de prendre une année plus tard la direction des opérations stratégiques du groupe français pour l’Afrique subsaharienne. En avril 2019, il quitte AXA pour un autre groupe français Macif, qui lui confie les rênes de sa filiale algérienne, Amana Assurance.

Formé à l’Ecole centrale de Paris et au centre d’études actuarielles, Abdelhak El Mansour a commencé sa carrière professionnelle en 1989 dans l’Hexagone comme Chargé d’un centre de profit au sein de Sword Informatique (SSII) avant d’intégrer le Groupe AXA en tant que Responsable Domaine Applicatif au niveau de la Direction Centrale des Systèmes d’information. Six ans après, il est nommé Responsable Manager Technique et Finance chez AXA Direct France où il passera une année avant de mettre le cap sur l’Algérie pour occuper jusqu’en 2008 la fonction de Directeur Général Adjoint GAM Assurance-ECP Investments.  

Lire aussi| La ferme éolienne d’El Oualidia livre enfin ses premiers KwH

 
Article précédent

Replay. L’émission « Décryptage » du dimanche 16 mai 2021

Article suivant

Maroc-Turquie : la nouvelle version de l’accord de libre- échange entre en vigueur