Immobilier

Alliances : l’Afrique, relais de croissance

195 millions d’euros pour la réalisation d’un projet immobilier de grande envergure au Congo. Deux autres importants projets en cours de réalisation au Sénégal et en Côte d’Ivoire et 30% de chiffre d’affaires dès 2016.


Le groupe Alliances développement continue de surfer sur la vague du succès sur le marché africain. Le promoteur immobilier marocain vient de signer deux importantes conventions avec la Côte d’Ivoire et le Congo. Pour Alami Lazraq, PDG du groupe coté à la bourse de Casablanca, ces deux conventions illustrent l’immensité des opportunités qui existent aujourd’hui en Afrique subsaharienne. «Il y a beaucoup d’opportunités et l’expertise marocaine est vivement sollicitée», a affirmé le patron du groupe Alliances. Outre ces deux conventions, le groupe a également annoncé la finalisation très prochaine d’un accord avec le gouvernement sénégalais pour la réalisation d’un grand projet immobilier de plus de 40.000 logements dans la zone périurbaine de la capitale sénégalaise Dakar-Yoff. Au Congo, il s’agit d’une commande du gouvernement à hauteur de 195 millions d’euros, qui consistera en la réalisation de 3.250 unités d’habitation. C’est donc un immense projet qui prévoit la viabilisation d’un pôle urbain sur plus de 100 hectares, supportant 22 équipements importants, constitués, entre autres, d’un complexe sportif, de 43 show rooms, d’un centre de santé, d’une mairie et d’un hôtel. «Ce projet est très important pour nous», a fait remarquer Mohamed Alami Lazrak.

Mohamed Alami Lazrak, PDG du groupe Alliances développement.

 

 Des opportunités

Il faut souligner que c’est EMT Bâtiment, fililale du groupe Alliances, qui se chargera de la réalisation dudit projet, dont le lancement est prévu début 2014. Il devrait être livré au gouvernement congolais courant 2017. En Côte d’Ivoire, c’est un accord en vertu duquel le promoteur immobilier marocain devra assurer la réalisation et la commercialisation de quelque 10.000 unités de logements socio-économiques et 4000 logements moyen et haut standing à Abidjan, la capitale ivoirienne. Le premier projet situé dans la zone d’Anyama comprend 7.800 logements pour un chiffre d’affaires prévisionnel de 2,2 milliards de dirhams, soit 196 millions d’euros. Il faut noter que les travaux de sa première tranche, constituée de quelque 1580 logements sociaux, ont d’ores et déjà démarré. Cette première tranche va générer, selon Alliances, un chiffre d’affaires global de 438 millions de DH. «La demande est énorme dans ce pays», a affirmé le patron du groupe. En termes de prévision, le management parle de 10 à 12% de chiffre d’affaires en 2014, 25% en 2015, 25 à 30% en 2016.

Concernant le Sénégal, il s’agit d’un terrain de 375 hectares, qui se situe à environ 18 km de la capitale Dakar, et qui sera transformé en vrai pôle urbain. En clair, c’est un projet d’envergure comprenant 40.000 unités d’habitation dont 30.000 logements socio-économiques, 8000 logements intermédiaires et 1000 logements haut standing. Cette nouvelle ville, qui sera réalisée par le groupe marocain, comprendra, entre autres, des écoles, un théâtre, un stade, des centres hospitaliers et mêmes des chancelleries. Pour Alami Lazraq, «ce projet représente le Dakar de demain». Cela va sans dire que ces trois grands projets viennent couronner les ambitions africaines du promoteur immobilier marocain.

 
Article précédent

Sommaire Challenge #446

Article suivant

DGI : La catégorisation séduit