Ferroviaire

Alstom mise sur le câblage pour renforcer sa présence au Maroc

La société spécialisée dans le secteur du transport, principalement ferroviaires (trains, tramways et métros), a dévoilé à Casablanca sa nouvelle stratégie dans la région Middle East and Africa (MEA) et son nouveau positionnement au Maroc.


Poursuivre le développement du ferroviaire tout en misant sur le câblage. C’est la nouvelle stratégie d’Alstom, déjà présent au Maroc via les tramways de Rabat et Casablanca et le TGV, pour renforcer sa présence au Maroc. Cela se fera via Cabliance, entreprise créée en 2011 et spécialisée dans câblage et armoires électriques pour le marché ferroviaire avant d’être entièrement rachetée en 2016 par Alstom. Alstom Cabliance, qui compte aujourd’hui 420 collaborateurs, est le premier câbleur ferroviaire au Maroc et a livré plus de 20 projets dans le monde  (Sénégal, Suède, Émirats arabes unis, France, Espagne, Algérie, Pologne et Allemagne).

Lire aussi : L’ONCF commande 30 locomotives électriques de Alstom

Pour développer davantage son activité, Alstom Cabliance vient de bâtir un nouveau site situé dans la ville de Fès. Le site, s’étalant sur une surface couverte de 12.000 m², fabrique des faisceaux et armoires électriques ferroviaires et exporte 100% de ses produits à Alstom. Alstom Fès générera 580 emplois (dont 330 directs) avec à la clé 1.000 emplois à l’horizon 2023. « Ce site correspond parfaitement à notre vision qui repose sur l’accompagnement du développement ferroviaire au Maroc et de la transition vers de la mobilité durable connectée. Notre stratégie vise à développer un panel de fournisseurs qualifiés selon les standards ferroviaires internationaux et soutenir les fournisseurs déjà implantés au Maroc pour répondre aux besoins croissant de mobilité des marocains », souligne Nourddine Rhalmi, président-directeur général de Alstom Maroc.

Alstom In Motion

Etre l’acteur mondial le plus innovant du marché pour une mobilité durable et intelligente. C’est l’objectif escompté de la nouvelle stratégie de l’entreprise française baptisée « Alstom in Motion », « présentée la semaine dernière au top management de la société », confie  Didier Pfleger, président de Alstom Moyen-Orient et Afrique.

Cette nouvelle stratégie repose sur trois piliers : croître en offrant toujours plus de valeur aux clients, innover en premier dans des solutions de mobilité plus vertes et plus intelligentes et livrer efficacement grâce à la puissance du digital. En mettant en place cette stratégie, Alstom espère réaliser un taux de croissance annuelle moyen du chiffre d’affaires d’environ 5% entre 2019/2020 et 2022/2023. Entre le 1er avril 2018 et le 31 mars 2019, le chiffre d’affaires de l’entreprise a atteint 8,1 milliards d’euros (croissance de 10%).

 
Article précédent

La Marine Royale porte secours à 271 candidats à la migration irrégulière

Article suivant

Lions de l'Atlas : Hakimi regrette et s'excuse