Flash-ecoFormation continue

Alter Ego Skills célèbre sa deuxième promotion

La formation continue est un enjeu de compétitivité pour une entreprise. Elle permet de doper et de valoriser les compétences du capital humain.


Aujourd’hui la majeure partie des entreprises marocaines ont pris la mesure de cet enjeu et investissent énormément dans la formation de leurs employés. Répondant à ce besoin, Alter Ego Skills, un cabinet spécialisé dans la formation continue, propose depuis sa création il y a trois ans des formations adaptées aux exigences des entreprises. Dans ce sens, il a développé des prestations de formation de haut niveau pour mettre en ligne les compétences et les aptitudes des ressources humaines de l’entreprise avec les objectifs stratégiques de cette dernière. Aujourd’hui, Alter Ego Skills, qui a organisé le 23 mars dernier une cérémonie de remise des certificats aux lauréats de la deuxième promotion au Maroc du cycle PostGrade Highware en Ingénierie de Projets, en est à sa troisième promotion cette année. « C’est quelque part l’accomplissement d’un travail important de la part des participants qui se sont vraiment donné pour réussir ce cursus de qualité reconnu à l’échelle mondiale. Il s’agit d’un des meilleurs cycles de formation labellisés au niveau mondial par l’International Projet Management Association (IPMA) », explique Dalil Guendouz, fondateur d’Alter Ego Skills. « Je pense que les entreprises l’ont bien compris et ont saisi l’opportunité d’avoir un cursus de ce niveau de qualité au Maroc. Les promotions ne cessent d’augmenter en termes de taille, ce qui montre bien l’intérêt. Nous proposons des formations qui s’alignent vraiment sur la stratégie de l’entreprise et c’est cela qui fait la satisfaction du top management des entreprises qui envoient leurs collaborateurs se faire former chez nous », poursuit-il. Pour Karim Ghellab, ancien président de la Chambre des Représentants et ex-ministre du Transport et de l’Équipement, qui abonde dans le même sens, l’enjeu est vraiment capital pour l’entreprise et son avenir. « Dans tout programme ou dans tout projet, on pense souvent d’abord aux ressources financières comme facteur pouvant limiter sa mise en œuvre. Mais en réalité, c’est la ressource humaine qui représente le facteur limitant de toute action de développement à l’échelle d’un pays, d’une entreprise ou d’une administration publique. Il est donc très important d’accorder de l’énergie, du soin et la qualité qu’il faut aux ressources humaines notamment en ce qui concerne le développement de leurs compétences. On ne finit pas d’apprendre et on apprend tout au long de sa carrière parce que notre environnement évolue, les technologies évoluent…», explique-t-il.

Karim Ghellab déplore aussi le fait que les questions de formation continue, de formation professionnelle soient trop souvent reléguées à des problématiques d’un échelon moins important au sein de l’entreprise par rapport au volet marketing ou commercial. « C’est dommage, parce que si on apportait beaucoup plus de soin aux ressources humaines, à leur formation et en n’oubliant jamais que ce sont des personnes qui portent l’entreprise, je pense qu’on irait beaucoup plus loin à la fois en tant qu’entreprise et en tant que pays », précise Karim Ghellab. Notons que chaque année, Alter Ego Skills accueille entre 20 et 30 participants. La troisième promotion a démarré le 22 mars. Lors de la cérémonie, les lauréats et les responsables d’entreprises présents ont tout un chacun apporté un témoignage édifiant sur le cycle de formation continue proposée par Alter Ego Skills et son apport pour leurs différentes entreprises. « La formation continue concerne tout le monde », a tenu à souligner Anne Duval, responsable de l’Académie Jacobs Engineering (Jesa), filiale d’OCP.

Rappelons que le cycle PostGrade Highware en Ingénierie de Projets est la première formation labellisée IPMA en France et au Maroc et que son développement dans le royaume est le fruit d’un partenariat entre Alter Ego Skills et la société Highware qui a déjà formé et certifié plus de 10.000 responsables de projets notamment en Europe. « Nous évoluons chaque année. Nous allons annoncer la prochaine certification. Des passerelles universitaires sont également en cours », a détaillé Gilles Vallet qui dirige Highware. Plusieurs grands groupes et structures du secteur public et privé parmi lesquels l’ONCF, l’ACAPS, Maroclear, BMCE Bank of Africa ou encore Masen ont recours aux formations d’Alter Ego Skills au profit de certains de leurs collaborateurs.

 
Article précédent

Rhizlane El Alaoui, CEO de Quicktech : elle fait du digital son crédo

Article suivant

La Marina Morocco : lancement de la commercialisation de la deuxième phase