Santé

Alzheimer : le Rotary Club Casablanca La Sqala concrétise ses efforts

L’association poursuit son travail de sensibilisation sur la maladie neurodégénérative. En partenariat avec la Fondation Recherche Alzheimer (France), elle a organisé le jeudi 15 avril 2021 la première édition des « Entretiens Alzeihmer Casablanca ».


Face à l’alzheimer, le Rotary Club Casablanca La Sqala invoque le « devoir de mémoire». Les statistiques officielles font état de 200.000 personnes atteintes au Maroc et 30.000 cas recensés par an. Autre constat alarmant : la progression de ces chiffres est proportionnelle au vieillissement de la population. Pour pallier le sous-diagnostic de l’alzheimer au Maroc, l’association brandit l’arme de la sensibilisation. Après le webinaire organisé en septembre dernier et qui a marqué ses premières activités autour de son action phare (à savoir l’alzheimer), le Rotary Club Casablanca La Sqala a organisé la première édition marocaine des « Entretiens Alzheimer » (organisée chaque année à Paris, Lyon, Nantes, Bordeaux et Marseille depuis 12 ans) en partenariat avec la Fondation Recherche Alzheimer (France). « Cette maladie nécessite un suivi pluridisciplinaire (neurologue, psychiatre, psychologue…). Il existe également des thérapies alternatives qui sont aujourd’hui méconnues au Maroc. Nous avons mis en place cette initiative pour mettre l’accent dessus. Pour ce faire, nous nous sommes rapprochés de la Fondation qui a pour mission de soutenir la recherche, mais aussi d’informer sur les dernières avancées thérapeutiques. Nous estimons qu’il est important d’avoir un format d’Entretiens Alzheimer au Maroc, à l’image de ce qui se fait en France », souligne Ghita Mouttaqi-Allah, présidente du Rotary Club Casablanca La Sqala.  

Lire aussi | Coronavirus : le Maroc suspend ses liaisons aériennes avec 13 nouveaux pays

Lors de cette conférence digitale, les dernières données thérapeutiques et les perspectives d’avenir sur la maladie ont succédé aux éclairages d’experts marocains et étrangers, ainsi qu’aux témoignages de proches aidants. Le but étant d’informer et de sensibiliser quant à cette maladie considérée taboue au Royaume. Comme le rappelle l’association, la maladie d’alzheimer ne touche pas uniquement le malade, mais également sa famille et surtout ses proches aidants qui sont au premier plan de sa prise en charge. Ils connaissent alors un changement de vie conduisant très souvent à des situations d’épuisement physique et psychologique. A cela s’ajoute l’absence de structures de prise en charge des malades et d’accueil de leurs proches aidants. Pour y remédier, le Rotary Club Casablanca La Sqala prévoit l’ouverture de deux centres de solidarité en 2021. Pouvant accueillir jusqu’à 15 familles par semaine, plusieurs activités seront mises en place pour le bien-être des malades, ainsi que leurs proches aidants. Un service de diagnostic aux patients atteints d’alzheimer sera assuré via des consultations neurologiques et paramédicales et des kits d’hygiène seront également distribués aux plus nécessiteux. Les centres apporteront aussi un soutien aux proches aidants qui pourront bénéficier de formations assurées par des aidants et des aide-soignantes, en plus des groupes de paroles qui seront mis en place pour le partage d’expériences.

Lire aussi | La crise du Covid-19 enraye l’élan de l’espagnol GAM au Maroc

Et ce n’est pas tout. L’association est en train de programmer des conférences avec des professionnels de santé, ainsi que des actions sociales et solidaires rotariennes pour rythmer la vie des centres.

 
Article précédent

Des fonds de startups égyptiennes mettent l'innovation technologique nord-africaine sur la carte

Article suivant

Évolution du coronavirus au Maroc : 587 nouveaux cas, 504.847 au total, vendredi 16 avril 2021 à 16 heures