Environnement

Après les sacs en plastique, le Maroc part en croisade contre le PVC du fil à cuivre

Décidément, le Maroc déclare la guerre aux plastiques nocifs pour l’environnement. En effet, après avoir interdit en novembre 2015 l’utilisation, l’importation et la fabrication des sacs plastiques (avec entrée en vigueur en juillet prochain), le gouvernement marocain part en croisade contre le plastique utilisé comme isolant dans les câbles électriques et plus généralement, dans le fil à cuivre. Cette fois-ci, ce qui est visé par un décret en phase finale d’élaboration au ministère de l’Eau et de l’Environnement, c’est le cuivre récupéré par les recycleurs par incinération des fils et câbles électriques pour libérer le métal de sa « geôlière » de gaine en plastique. Aussi, le département de Hakima El Haite veut interdire la commercialisation, tant sur le marché domestique qu’à l’export, de ce métal précieux dont l’origine établie serait l’incinération sauvage de déchets de cuivre. Une manière de couper l’herbe sous les pieds des collecteurs et recycleurs des déchets métalliques, pour qui le procédé le plus simple et le plus rapide à même de séparer le bon grain de l’ivraie et, surtout, de tripler le prix au kilo d’un fil électrique gainé et un autre dont il ne reste que l’ «âme» métallique, est de le brûler dans un terrain vague vu que le plastique est hautement inflammable (brule 10 fois plus que le bois) et qu’il fond sous forme de gouttes de feu bien avant la fusion du cuivre (qui dépasse les 1.000°).
Il faut dire que chaque année, pour récupérer le métal précieux, ce sont des dizaines de kilomètres de câbles électriques préalablement utilisés dans des industries diverses (télécoms, installations pour bâtiments, automobile..) qui sont incinérés au Maroc, la plupart du temps sans aucune technique de filtration, ce qui dégage une incroyable quantité de fumées toxiques. Une pratique hautement néfaste pour la couche d’ozone, sachant que le plastique se compose essentiellement de pétrole et que le PVC (plastique le plus utilisé dans le gainage des fils électriques) contient du chlore dangereux pour la santé.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Entretien avec Zineb Midafi de VBS, éditeur primé par Endeavor Global

Article suivant

200 entreprises marocaines et 100 françaises sonnent la mobilisation