Fiscalité

Assises de la fiscalité : Mezouar appelle le gouvernement à respecter les engagements qui seront pris

Les 3èmes Assises de la fiscalité battent leur plein à Skhirat depuis ce matin. Rencontre nationale d’une importance capitale, qui s’achèvera samedi 4 mai, ces 3èmes Assises devraient jeter les bases de la future réforme du système fiscal. Dans son allocution, le chef du patronat, Salaheddine Mezouar a estimé que le Maroc est arrivé à la croisée des chemins en termes de fiscalité.


« Le système fiscal est censé être un facteur qui structure la relation avec l’administration. La CGEM a travaillé sur les questions posées, en partant d’un certain nombre de principes. D’abord, quels sont nos choix économiques ? Nous avons fait le choix d’une économie de marché et cela appelle à un certain nombre de comportements. Les entreprises ont besoin d’un cadre légal stable, que ce soit en matière de fiscalité ou dans les autres domaines », a souligné Salaheddine Mezzouar.

Pour lui, au vu de tous les dysfonctionnements observés jusque-là, il s’avère primordial de renforcer la compétitivité de l’économie nationale, d’instaurer une équité, de simplifier les procédures. « Aujourd’hui, ce que le secteur privé attend de ces assises, c’est d’abord le respect de la loi, la réduction de la pression fiscale sur les entreprises, la lutte contre la fraude fiscale et la contrebande qui nuisent à l’économie, la simplification des impôts locaux, l’amélioration des relations entre les contribuables et le fisc, et une visibilité dans la conduite de la réforme du système fiscal », a assuré le président de la CGEM.

« Un Etat doit être crédible, un gouvernement doit être crédible, ainsi que les acteurs et les agents. Sans cette crédibilité, il sera très difficile d’avancer », a-t-il prévenu.

 
Article précédent

Skhirat: Ouverture des 3èmes Assises nationales de la Fiscalité

Article suivant

Une nouvelle obligation à la charge des banques