AfriqueAssurances

Assurance Agricole : L’expérience marocaine déployée par la MAMDA en Afrique

Le leader marocain du secteur de l’assurance agricole, MAMDA, lance son programme pour mettre son expertise aux services de l’agriculture africaine dont les marchés sont dans l’impérieuse nécessité pour mettre en place des dispositifs assuranciels de nature à sécuriser la production des agriculteurs du continent contre les aléas climatiques.


Cette volonté s’est concrétisé lors de la signature des conventions, par MAMDA avec la National Insurance Corporation of Tanzania Limited (NIC) d’une part, et avec le Ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime du Maroc et le Ministère de l’Agriculture et des Ressources Animales du Rwanda d’autre part.

Ces conventions, inscrites dans le cadre de la coopération Sud-Sud visent à accompagner le Rwanda et la Tanzanie en vue d’accroitre leur productivité agricole sur une base durable, d’améliorer les moyens de subsistance des populations et de renforcer la résilience face aux menaces climatiques.

Dans ce contexte et en appui à l’action du Gouvernement marocain, la MAMDA fera bénéficier le Rwanda et la Tanzanie de ses connaissances, de son savoir-faire et de son expérience pour mettre en place l’assurance agricole.

Par ailleurs, MAMDA, à travers sa filiale MAMDA Ré lancée en partenariat avec le leader mondial de la réassurance des risques agricoles, Partner Ré, et avec la Mutuelle Centrale de Réassurance (MCR), réassureur français intervenant en Afrique, permettra à ses partenaires africains d’avoir accès aux capacités mondiales de réassurance en ce qui concerne les risques climatiques agricoles.

Les conventions visent notamment :

– Au Rwanda, la structuration et le développement l’assurance agricole ; le soutien dans la définition d’une stratégie globale de couverture des risques agricoles ; la mise en place des mécanismes et modalités de gestion des produits d’assurance agricole ; l’assistance technique pour la tarification des produits ainsi que la commercialisation ; le montage et gestion de partenariats avec les compagnies d’assurances locales et l’accès aux capacités de réassurance mondiales ;

– En Tanzanie, la convention porte sur l’établissement et le développement de l’assurance agricole à travers : le soutien dans la définition d’une stratégie globale de couverture des risques agricoles ; l’assistance technique pour la tarification des produits ainsi que la commercialisation ; la mise en place de réseaux d’expertise en matière de sinistres agricoles avec l’assistance de MAMDA ; l’accès aux capacités de réassurance mondiales et la Formation.

 
Article précédent

Déchets ménagers en biofertilisants : le Maroc tient sa première unité

Article suivant

Energies Renouvelables : SG ne financera plus les activités charbon