Assurances

Atlanta Assurances dévoile des résultats records en 2016

Engagé depuis quelques années dans une stratégie commerciale agressive mais prudente, Atlanta Assurances tire, une autre fois, les fruits de son labeur. Sous la houlette de son PDG, Mohamed Hassan Bensalah, l’assureur a annoncé des résultats opérationnels de 185 millions de DH en 2016, en hausse de 21,8%.


« Grâce à l’implication et à l’engagement de nos collaborateurs, notre réseau et nos partenaires, nous avons obtenu des résultats robustes en 2016. Ces résultats sont en ligne avec les objectifs de notre plan stratégique ». C’est en ces termes que Fatima-Zahra Bensalah, administrateur directeur général d’Atlanta Assurances, a commenté les résultats de l’exercice de la compagnie.

Une activité axée sur la croissance rentable

Au 31 décembre 2016, Atlanta Assurances a réalisé un chiffre d’affaires (CA) de 1939 millions de DH, en progression de 10,2% par rapport à 2015. En assurance non vie, le chiffre d’affaires progresse de 9,6% à 1699 millions de DH et se situe à 87,6% du CA global de la compagnie. Cette évolution positive résulte, selon le management, d’une politique commerciale innovante basée sur « une offre produit diversifiée et adaptée à l’évolution du marché » stimulée principalement par trois éléments : le lancement de la campagne de communication « offre de financement », le développement et la distribution du premier produit d’assurances au Maroc destiné aux véhicules hybrides et électriques et le lancement de la campagne auto autour de trois nouvelles formules : essentiel, confort et liberté.

En assurance vie et capitalisation, le chiffre d’affaires de 240 millions de DH est en hausse de +14,5%% par rapport au 31 décembre 2015. Cette évolution est principalement due à la forte croissance de l’assurance décès, qui représente 72,2% du CA de cette branche, sous l’effet de la montée en puissance des contrats, fruit du partenariat scellé avec le premier acteur bancaire marocain de l’immobilier, le CIH. L’activité en épargne est, également en évolution constante même si elle ne représente qu’environ le tiers de l’activité des assurances vie.

Un résultat net de 161 millions de DH

Le résultat opérationnel de l’assurance s’élève à plus de 185 millions de DH, au 31 décembre 2016, en forte progression de 21,8% malgré un environnement défavorable : une année 2016 marquée par une sur-sinistralité dont principalement un sinistre maritime évalué à 130 millions de DH, mais dont le coût a été amorti grâce à la réassurance puisque couvert à 100% par celle-ci. Mais, globalement, la charge des sinistres a progressé, défavorablement de 21% due, d’après le management de la compagnie à « l’effet combiné du CA (+10,2%) et de la survenance de certains sinistres importants sur les risques de pointe ».

Sur le plan financier, malgré la persistance des taux bas des rendements obligataires avec des niveaux de taux historiquement bas pour les 10 à 15 ans (-3,2pb) et 3,5% (-40pb), en plus de la provision portée à 100% pour le titre CIH (provision totale de 380 millions de DH), l’impact défavorable reste limité grâce à la performance exceptionnelle du marché actions avec une hausse de +30,5%, comparée à une baisse de -7,2% enregistrée en 2015.

Au global, le résultat net du groupe s’élève à 161 millions de DH, au 31 décembre 2016, en hausse de plus de 23% par rapport à l’exercice précédent.

 

Un bilan solide

Les capitaux propres de la compagnie s’élèvent à 1 215 millions de DH, au 31 décembre 2016 contre 1 144 millions de DH, au 31 décembre 2015, en évolution positive de 6,2%. Au 31 décembre 2016, les plus-values latentes s’élèvent à 1,1 milliards de DH. Le taux de couverture de la solvabilité est de 317%, et de 237%, hors plus-values latentes.

A noter, enfin, qu’Atlanta Assurances affiche aujourd’hui des ambitions à l’international. Ainsi, l’exercice 2016 a été marqué par les premiers jalons de son développement à l’international par la création, en mai 2016, de la société Atlanta Côte d’Ivoire Non Vie dont l’agrément a été obtenu en octobre 2016.

 
Article précédent

Transport maritime : Africa Morocco Link étoffe sa flotte

Article suivant

Les opportunités de financement des TPMEs, thème d’une rencontre à Casablanca