Banques

Attijariwafa bank : Des bénéfices en hausse de 4,9% au premier semestre 2019

Les indicateurs de performance du groupe bancaire sont au vert au terme des six premiers mois de l’année, en dépit de la morosité de la conjoncture. Les détails…


La moisson est bonne pour le groupe Attijariwafa bank. Le groupe bancaire a, en effet, terminé le premier semestre 2019 sur un chiffre d’affaires (PNB) en hausse de 4,3% à 11,8 milliards de DH. La filiale du fonds d’investissement Al Mada a vu ses bénéfices (RNPG) croître de 4,9% sur les six premiers mois de l’année pour s’établir à 2,9 milliards de DH. Des performance dont s’est réjoui le top management d’Attijariwafa bank lors de la présentation des résultats financiers semestriels du groupe le 23 septembre à Casablanca.

« Grâce à sa stratégie de diversification des métiers et des géographies et à sa politique rigoureuse en matière de gestion des risques, Attijariwafa bank affiche au titre du premier semestre 2019 des résultats en progression, dans un environnement marqué par des conditions macroéconomiques défavorables dans plusieurs pays de présence », a fait remarquer Mohamed El Kettani, PDG du groupe Attijariwafa bank. « Sous l’impulsion de notre plan stratégique Energies 2020, nous avons poursuivi l’amélioration continue de la qualité de service et accélération de la digitalisation au bénéfice des clients », a-t-il poursuivi.

Lire aussi : Dar Al Moukawil : nouveau centre à Casablanca

Dans les détails, le top management a expliqué la croissance du PNB par la progression soutenue de la contribution de la Banque au Maroc, en Europe et Tanger Offshore (+11,4%). On note aussi que le résultat d’exploitation est en hausse de 6,7% à 5,4 milliards de DH, Sous l’effet de la progression maîtrisée des charges d’exploitation (+5,0%) et de l’amélioration du coût du risque (-11,0%). Le top management a aussi précisé que le coût du risque consolidé, rapporté aux encours de crédits, baisse à 0,54% (-0,1 point par rapport au premier semestre 2018). Notons aussi que la banque a enregistré un résultat net en croissance de 1,1% à 3,5 milliards de DH. Mohamed El Kettani a également fait observer que le groupe entame la dernière ligne droite d’implémentation de son plan stratégique «Energies 2020 ».

Un plan qui a permis à la banque d’opérer des transformations profondes et brutales selon lui. « Ce plan de transformation, qui mobilise plus de 800collaborateurs autour de 105 projets regroupés en 27 programmes stratégiques, a d’ores et déjà permis des avancées importantes en termes de digitalisation, de développement des paiements électroniques, de transformation du modèle de relation et de l’expérience client et de développement du capital humain du groupe », a-t-il détaillé, réaffirmant aussi l’engagement du groupe bancaire à poursuivre son soutien à l’économie nationale et aux TPME, un segment qui devrait recevoir de la part de la banque en 2019 un total de 27 milliards de DH de nouveaux crédits.

 
Article précédent

El Otmani : La nouvelle structure du gouvernement sera dévoilée après New York

Article suivant

Distribution : Un nouvel écrin pour Mazda à Casablanca