Banques

Attijariwafa bank met en vente des actifs récupérés auprès d’Alliances

Attijariwafa bank cherche à se délester d’un paquet d’actifs récupérés auprès d’Alliances Développement Immobilier et plus particulièrement de sa filiale Promogam SARL qui avait investi quelque 350 millions de DH dans le projet Clos des Pins en plein cœur du quartier de l’Agdal à Rabat.


Le champion national de la banque et de l’assurance vient de mettre en vente un lot de 21 appartements (dont 19 issus de la résidence Clos les Pins) dont il avait hérité en 2017 dans le cadre d’un protocole de dation en paiement avec le groupe Alliances Développement Immobilier.

De tels montages juridico-financiers permettent à des débiteurs de rembourser leurs créanciers en nature et notamment en actifs immobiliers. Pour Alliances qui fut au bord de la faillite en 2014, le recours aux dations en paiement à partir de 2015, tant avec les banques qu’avec des organismes ayant souscrit à ses différents programmes de levée obligataire (OPCVM, compagnies d’assurances et autres), a significativement allégé sa montagne de dette en l’allégeant de plus de 2 milliards de DH.

Quant au groupe présidé par Mohamed Kettani, la mise aux enchères de ces biens lui permet de faire une rentrée de cash de plus de 30 millions de DH.

Il faut dire qu’aujourd’hui, avec les règles de provisionnement qui se durcissent à l’image de la norme IFRS 9 entrée en vigueur en 2018, les banques sont naturellement obligées de réduire les poches improductives de consommation de leurs fonds propres réglementaires et à leur tête bien évidemment des actifs immobiliers dormants.

 
Article précédent

L'aéroport Mohammed V perd du terrain

Article suivant

Emploi : l'Espagne aura besoin de 270.000 migrants par an