Banques

Le groupe Attijariwafa bank au chevet des TPE

Le groupe Attijariwafa bank multiplie ses initiatives en faveur des très petites entreprises.


La filiale du fonds d’investissement panafricain Al Mada a en effet organisé, le 13 février à Casablanca, une grand-messe totalement dédiée à la TPE. Un forum qui a rassemblé plus de 600 acteurs de l’écosystème, parmi lesquels les petites entreprises, les auto-entrepreneurs, les start-ups et les porteurs de projets, patrons de grandes entreprises, la CGEM, ministres, directeurs généraux et présidents de grandes institutions opérant dans l’accompagnement des TPE au Maroc.

Lire aussi Les TPE souffrent du foncier

Le but de cette rencontre est de mutualiser les efforts en vue de trouver un ensemble de mesures concrètes à même de répondre aux problématiques des petites entreprises dans les domaines de la formation en entrepreneuriat, de l’accès au financement, de l’accès aux appels d’offre publics et privés, des délais de paiement, des démarches administratives, de l’adaptation de la fiscalité, etc.

Donnant le coup d’envoi de la rencontre, Mohamed El Kettani, PDG du groupe Attijariwafa bank, a détaillé les actions et les efforts de la banque en faveur des TPE.

Rappelons que le groupe soutient, chaque année en termes de financement, plus de 120.000 TPE, et innove aussi chaque année pour mettre en place des offres bien adaptées (hormis les offres de financement, on note aussi l’initiative Dar Al Moukawil, et bien d’autres) aux besoins de cette catégorie d’entreprises.

« Ce forum est une magnifique occasion pour enclencher une nouvelle stratégie de développement des TPE, qui jouent un rôle fondamental dans notre pays. Elles font partie des entreprises les plus importantes en termes de nombre, mais aussi en termes de création d’emplois. Notre pays a placé en priorité nationale la promotion de l’entrepreneuriat, qui est le meilleur moyen de lutter contre le chômage des jeunes », a renchéri Issam Maghnouj, responsable du Marché des TPE du groupe Attijariwafa bank.

Et de préciser que « cette rencontre va permettre mobiliser et fédérer et mettre plus de clarté dans toutes les initiatives, pour que tous les acteurs travaillent en bonne intelligence. Cette rencontre n’est pas juste une occasion pour parler des problèmes de la TPE, mais vraiment pour trouver des solutions pratiques et opérationnelles que l’on peut rapidement déployer ».

L’Etat se mobilise en faveur des TPE

Selon le management de la banque, toutes les solutions vont être recueillies dans un livre blanc qui sera remis aux autorités compétentes. Soulignons que dans leurs différentes allocutions, les représentants du gouvernement, dont Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie, et Mohamed Benchaâboun, ministre de l’Economie et des Finances, ont souligné les nombreuses initiatives mises en place par l’Etat pour soutenir cette catégorie d’entreprises, qui constitue l’essentiel du tissu économique national

Pour sa part, le président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Salaheddine Mezouar, a mis l’accent sur l’importance de ce type de rencontres.

« Le timing est important parce qu’il y a des attentes claires et considérables. L’idée est effectivement de sortir avec un certain nombre de nouvelles recommandations qui donneront plus de visibilité, de soutien et d’accompagnement. Il faut agir sur plusieurs dimensions liées entre autres à la trésorerie de l’entreprise, c’est-à-dire le remboursement des arriérés de TVA qui est fait, la question de la réduction des délais de paiement. Le gouvernement a mis en place un certain de nombre de solutions, les banques aussi en proposent plusieurs, mais le constat concerne la faiblesse de l’efficacité de ces différentes mesures, parce qu’il y a dispersion. La CGEM, depuis son université d’été, a recommandé un Small business Act pour les PME et les TPE qui va pouvoir centrer les priorités, les mesures, et également créer des plateformes de mutualisation pour qu’il y ait de l’efficacité », a-t-il fait savoir.

Pour le patronat, il est urgent aujourd’hui de rechercher l’efficacité de ces différentes initiatives et aussi une simplification des accès des petites entreprises aux diverses solutions.

Soulignons que cette rencontre a permis également de revisiter les meilleures pratiques à l’international, notamment en Turquie, un pays empruntant la voie de la croissance, en termes de programmes et mécanismes de soutien aux TPE dans les volets de la formation, l’encadrement, le financement et l’accès aux réseaux d’affaires. Par ailleurs, le forum a aussi été l’occasion de remettre officiellement les prix du concours TPE « Les Trophées ana maâk », qui est une compétition lancée par Attijariwafa bank en 2018 au niveau national pour mettre en valeur le talent, l’ambition et la réussite des très petites entreprises et récompenser les meilleures d’entre elles dans plusieurs catégories (l’Entrepreneuriat, l’Innovation, l’Approche éco-responsable ou éco-solidaire et la Croissance).

Ainsi, sur  1.530 candidatures en provenance de toutes les villes du Maroc, le jury de la finale qui a eu lieu à Casablanca le 12 juillet 2018, avait retenu 4 gagnants. Les lauréats ont été récompensés par un don financier, un compte bancaire gratuit, un référencement auprès du service Achats d’Attijariwafa bank, un programme de coaching entrepreneurial personnalisé ainsi qu’un accompagnement par un mentor.

« L’initiative d’organiser le Forum TPE vient en continuité de l’engagement pris par Attijariwafa bank pour accompagner le développement des TPE et confirme sa volonté de donner une impulsion au développement de ces opérateurs », a précisé le management du groupe.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Challenge #684

Article suivant

Une nouvelle usine pour OCP