Blog de Jamal Berraoui

Au-delà de toute pudeur ( Par Jamal berraoui )

Le Président d’une association d’enfants handicapés et sa femme sont poursuivis pour détournement de fonds. Il faut bien évidemment respecter la présomption d’innocence. Mais ce n’est pas la première fois que les dirigeants d’une association pour les enfants handicapés sont épinglés. Il faut savoir que grâce à l’intérêt porté par le Roi à ces enfants, il y a beaucoup plus de donateurs qu’auparavant. Dans le lot des ONG il y a des gens admirables qui se battent pour assurer une éducation aux enfants, mais aussi pour soutenir les familles souvent totalement perdus.


Des mécènes payent pour les familles démunies. Des psychomotriciens assurent des séances gratuites pour les enfants de parents nécessiteux. Des bénévoles ont développé une véritable expertise, sur le tas, à force d’abnégation. Il y a une école à Casablanca qui a 54 élèves, en majorité autistes, qui est citée en exemple. Dans sa grande générosité le Conseil de la ville lui a délivré une subvention de 70.000 dh. Heureusement les bénévoles qui s’en occupent arrivent à trouver des financements auprès d’entreprises citoyennes, de l’INDH mais surtout de mécènes anonymes, qui ne sont pas tous parents d’enfants inadaptés. Les parents acceptent un système de péréquation, permettant d’accueillir gratuitement ceux qui n’ont pas de moyens.

C’est pour cela que je trouve abject les parents d’enfants handicapés qui tapent dans la caisse des associations. J’ai beaucoup de mépris pour ceux qui mendient, en affichant des enfants malades. Je ne trouve aucune excuse à ceux qui utilisent l’associatif à leur profit personnel, alors qu’ils savent que les possibilités offertes sont très en deçà en ce domaine.

L’INDH, les entreprises publiques ont depuis quelques années institué un mode de contrôle des subventions qu’ils accordent ce qui devrait être la nome. La loi précise que tout association qui fait appel à la générosité publique doit être contrôlée par le Ministère des Finances. Il y a urgence à généraliser les audits, pour crédibiliser le tissu associatif et permettre aux gens sérieux de récolter des fonds en toute confiance. Les margoulins doivent être éliminés. Nous le devons aux handicapés.

 

 
Article précédent

Challenge 440

Article suivant

L’OCP incubateurd’idées ( Par Jamal Berraoui )