Agriculture

Australie : Akhannouch veut renforcer les relations économiques

Le ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Aziz Akhannouch a effectué lundi dernier une visite de travail en Australie, destinée à renforcer les relations économiques entre Rabat et Canberra, notamment dans les secteurs de l’agriculture et de la pêche maritime.


Cette visite a pour objectif de rehausser le volume des échanges, booster les investissements et encourager la coopération technique et l’échange d’expertise dans divers domaines liés aux deux secteurs d’activité, ainsi que de présenter les potentialités marocaines dans ces secteurs et les avancées réalisées dans le cadre des stratégies Plan Maroc Vert et Halieutis.

« Le Maroc représente un partenaire stratégique avec une position distinguée à la porte de l’Europe et de l’Afrique subsaharienne », a relevé, mercredi à Adélaïde (sud de l’Australie), le ministre australien du Commerce, Simon Birmingham.

« L’Australie est ravie et engagée à tirer profit des progrès considérables enregistrés dans les relations bilatérales au cours des dernières années, notamment l’ouverture en 2017 de notre ambassade à Rabat, ce qui reflète l’excellence de nos relations et l’énorme potentiel de coopération existant », s’est félicité Birmingham.

Faisant savoir qu’il existe une « grande complémentarité » en matière de compétences et de savoir-faire que les deux pays peuvent échanger, le responsable a noté que ces opportunités « ne concernent pas seulement les échanges commerciaux, mais peuvent faire de nos deux pays un vrai catalyseur pour une coopération plus poussée dans nos régions respectives ».

Et d’ajouter que la visite de la délégation marocaine constitue une occasion propice pour explorer de nouvelles voies de coopération, notamment en relation avec l’agriculture, la gestion des ressources en eau, la préservation de l’environnement, les technologies énergétiques et d’autres domaines dans lesquels les deux pays peuvent partager beaucoup de choses.

Par ailleurs, la délégation marocaine a effectué, à Adélaïde, des visites de terrain aux fermes Sundrop Farms, des cultures de tomates en terres arides grâce à l’énergie solaire et le dessalement de l’eau de mer, avant de se rendre à une unité de dessalement de l’eau de mer.

De nombreuses rencontres B2B et de networking entre les professionnels marocains et leurs homologues australiens ont été également programmées par la même occasion.

 
Article précédent

Commandes publiques : Benchaâboun ouvre la voie aux auto-entrepreneurs et aux coopératives

Article suivant

Marrakech abrite une nouvelle piscine semi-olympique couverte