Entreprenariat

Auto-entrepreneurs : la couverture médicale en discussion

Les auto-entrepreneurs attendent encore la concrétisation du projet de régime de retraite et de couverture médicale toujours en discussion.


Depuis sa création en 2015, en adoptant le projet de loi n° 114.13 par les deux chambres, le régime Auto-Entrepreneur connait toujours quelques difficultés, dont la mise en place d’un système de retraite et de couverture médical au profit de cette communauté du corps de l’entrepreneuriat, qui ne cessent de s’agrandir.

Les auto-entrepreneurs exerçant les activités industrielles, commerciales et artisanales et dont le chiffre d’affaires est inférieur ou égal à 500.000 DH sont soumis à un taux d’imposition de 0,5%, indique L’Economiste dans son édition de ce mardi.

Lire aussi : DGI : nouveaux avantages fiscaux en faveur des auto-entrepreneurs

D’après la CNSS, qui se base sur une étude réalisée par Maroc PME, ces professionnels dégagent une marge de 15% et un bénéfice forfaitaire maximum de 75.000 DH. A cette catégorie, la Caisse propose un revenu mensuel forfaitaire de 6.425 DH, soit deux fois et demie le smig. Aux auto-entrepreneurs prestataires de services, imposés à 1% pour un chiffre d’affaires de moins de 200.000 DH, l’assiette de cotisation mensuelle correspondante serait équivalente à 5.140, soit deux fois le smig. Sauf que les auto-entrepreneurs avec lesquels les concertations sont menées rejettent ces propositions, poursuit le journal.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

CAN 2019 : Le programme des rencontres de ce mardi

Article suivant

Fiscalité : premières odeurs de la marmite fiscale