Auto

Auto Nejma investit le marché des véhicules d’occasion

L’importateur et distributeur de Mercedes-Benz ajoute une nouvelle corde à son arc en créant un nouveau label dédié spécifiquement au marché des véhicules d’occasion.  L’objectif étant de fidéliser sa clientèle et de booster les ventes de ses véhicules neufs.


L

’activité de certains concessionnaires automobiles dans le Royaume connaît depuis peu un surplus d’activité. Outre la commercialisation des voitures neuves, le service après-vente et la vente des pièces de rechange, voici que certains d’entre eux ajoutent une nouvelle corde à leur arc, investissant le segment des véhicules d’occasion qui, faut-il le rappeler, en est à ses premiers balbutiements dans le Royaume. Après Sopriam (importateur des marques Peugeot et Citroën) qui a ouvert récemment un showroom multimarque entièrement dédié à ce secteur d’activité et en attendant l’arrivée de nouveaux opérateurs, Auto Nejma lancera sous peu un nouveau label de véhicules d’occasion (V.O) et de reprise badgé Mercedes. «Nous sommes en cours de finalisation et parons aux derniers détails de cette nouvelle activité qui devrait débuter officiellement dans la deuxième quinzaine de ce mois de novembre», nous a précisé Mohamed Amal Guedira, le DG d’Auto Nejma. Et de poursuivre : «grâce aux nouvelles dispositions en matière de fiscalité, nous pouvons investir ce secteur et donc fidéliser notre clientèle tout en dopant nos ventes de véhicules neufs». L’objectif étant pour le staff local de la firme à l’étoile d’écouler 1 véhicule d’occasion sur 4 véhicules neufs vendus. 

Une disposition salvatrice

Anciennement, l’application d’une TVA à 20% ne permettait pas aux importateurs automobiles d’investir le V.O et de proposer ainsi à leur clientèle un prix de vente compétitif. Clientèle qui se tournait quasi-exclusivement vers le marché de l’informel. Depuis l’introduction via la Loi de Finances 2013 d’un régime fiscal propre au marché de l’occasion, les importateurs peuvent désormais revendre ces mêmes véhicules en appliquant une TVA non plus sur la valeur marchande du bien, mais sur la marge brute dégagée. Un business dont les retombées commerciales s’avèrent lucratives, sachant que le marché des véhicules d’occasion est en pleine expansion. En attestent les chiffres du ministère de l’Équipement et des Transports qui laissaient transparaître qu’à fin 2011, environ 350.000 véhicules d’occasion avaient été écoulés dans le Royaume. À noter que l’interdiction de dédouanement de voitures d’occasion âgées de plus de 5 ans concourt également à réglementer le secteur.

 Occasions étoile

Tel pourrait être le nom de baptême de la nouvelle activité d’Auto Nejma, un label qui devrait jeter ses bases via une plateforme à Casablanca et une autre à Rabat avec un personnel dédié. Elles proposeront à la clientèle tous les modèles de la gamme Mercedes sous conditions. En effet, ces véhicules qui ne devraient pas excéder six ans d’âge et pas plus de 120.000 km au compteur, feront l’objet de points de contrôle spécifiques et d’un entretien réalisé systématiquement avant la livraison du véhicule. Une garantie maison de six mois portant sur des points essentiels comme la boîte de vitesses, la transmission ou encore le moteur, sera accordée au client. Les tarifs devraient être proches de l’argus selon une grille tarifaire étudiée spécifiquement par le staff d’Auto Nejma. À noter que la clientèle devrait bénéficier d’une formule de financement via des sociétés de crédit.

 
Article précédent

Newsletter du 11 Novembre 2013 : Un livre blanc pour Casablanca

Article suivant

La bonne gouvernance coûte chère