Auto

Automobile: Des marchés à prendre à Tanger

Plus que quelques jours à attendre pour que les professionnels de la construction automobile, les équipementiers et autres prestataires de services ne puissent se créer de belles opportunités d’affaires dans le cadre de l’Automotive Meetings Tangier (AMT). Un évènement impulsé par L’Association marocaine pour l’industrie et le commerce automobile (Amica) prévu les 22 et 23 novembre courant.


Nouvelle édition, la troisième du nom, de l’Automotive Meeting Tangier, en abrégé l’AMT, une convention d’affaires impulsée par l’Amica qui se tiendra les 22 et 23 novembre courant à l’hotel Andalucia Gulf de Tanger. Objectif de cette manifestation biennale : réunir à cette occasion les professionnels de la construction automobile, les équipementiers, les fournisseurs  et autres prestataires de services pour échanger, étoffer leur portefeuille client, voire initier des opportunités d’affaires, ont indiqué les organisateurs, lors d’une conférence de presse, tenue jeudi dernier à Casablanca. Au programme de cette édition figurent des rencontres B to B, conférences, tables rondes ainsi que des visites de différents sites industriels. Un évènement qui réunira  une centaine d’exposants locaux et internationaux représentant notamment les secteurs de l’emboutissage, l’usinage et la mécanique de précision, la plasturgie, le câblage, le textile et confection, les composants électriques et électroniques ainsi que d’autres secteurs ayant une relation avec l’automobile. L’évènement enregistre également la présence de plusieurs constructeurs automobiles au rang desquels Renault, Volkswagen, General Motors, Fiat et Iveco.

Favoriser la croissance du secteur
De quoi permettre à ces derniers d’optimiser leurs achats et aux équipementiers de rang 1 de s’assurer d’un meilleur approvisionnement et de nouer de bons contacts.
On se souvient qu’en 2010, cette convention s’inscrivait pleinement dans la phase de démarrage de l’usine de Meloussa à Tanger. Une plateforme qui, depuis, contribue pleinement au développement du secteur industriel automobile. En effet, selon les derniers chiffres communiqués par l’Office des changes, l’exportation de véhicules de tourisme fabriqués dans le Royaume a été multipliée par 5, passant ainsi de 669,9 millions DH à fin septembre 2011 à plus de 3,42 milliards de DH. Une dynamique à mettre au crédit de l’usine de Renault, à la compétitivité des professionnels du secteur industriel automobile, mais aussi grâce à l’accompagnement des pouvoirs publics soucieux d’assurer toutes les conditions nécessaires au développement du secteur. Une édition qui intervient dans un contexte favorable où l’ensemble des acteurs de l’industrie automobile auront à cœur de renforcer leur investissement pour une dynamique de partenariat durable.  ■

 

 

Algérie : L’automobile a le vent en poupe

A fin septembre 2012, les importations de véhicules neufs en Algérie ont augmenté de 40,1 % soit 418.665 unités selon un communiqué  des douanes algériennes.
La facture de ces importations a augmenté de 37,77 % sur la période, à 367,7 milliards de dinars (3,677 milliards d’euros), a précisé le Centre national de l’informatique et des statistiques des Douanes (CNIS). Dans le détail, l’ensemble des concessionnaires (environ 40)  présents sur le marché algérien ont importé 397.434 véhicules sur neuf mois, soit une hausse de 41,6 %.

 
Article précédent

Les exportations de l'OCP en nette Hausse

Article suivant

Nouveauté: Commercialisation amorcée pour la 301