Economie

Automobile : Les ventes ralentissent

Dacia renforce sa première place sur le podium des ventes grâce aux bonnes performances de la Logan, du Lodgy, mais aussi de la nouvelle Sandero.

Le segment des voitures de tourisme enregistre une baisse significative de l’ordre de -5,08%.


Après plusieurs mois d’embellie, le marché automobile marocain enregistre dans sa globalité une baisse significative estimée à -3,26 % à fin mai. C’est ce que révèlent les dernières statistiques de l’Association des Importateurs de Véhicules au Maroc (Aivam). Dans le détail, 53.408 voitures neuves particulières (VP) et utilitaires légers (VUL) ont été écoulées à fin mai 2013 contre 54.837 unités à la même période en 2012. Faut-il préciser qu’à cette même date, le Salon Auto Expo, rendez-vous incontournable pour l’ensemble des importateurs et autres professionnels du secteur automobile, s’y était déroulé avec succès, boostant ainsi le volume des ventes. Une baisse qui, selon certains spécialistes du secteur automobile pourrait se poursuivre considérant que les mois de juillet et d’août peuvent être synonymes de baisse d’activité. 

 Le segment des VP en baisse

C’est principalement le segment des voitures de tourisme qui enregistre la baisse la plus importante de l’ordre de -5,08%. Toujours est-il que certains opérateurs tirent favorablement leur épingle du jeu. C’est le cas de Dacia qui renforce ostensiblement sa première place sur le podium des ventes, parvenant à écouler 2.691 véhicules à fin mai 2013 grâce aux bonnes performances de la Logan, du Lodgy, mais aussi de la nouvelle Sandero qui amorce sous les meilleurs auspices sa commercialisation. Soit une part de marché estimée à 23.11%. Malgré une baisse de -8,26%, Renault préserve sa seconde place sur le podium avec 15.5% de parts de marché VP/VU soit 8.206 véhicules vendus depuis le début de l’année (contre 8928 unités vendues à la même période à fin mai 2012). Bonne opération pour Ford qui s’adjuge la troisième marche du podium devançant Peugeot. «À fin mai, nous avons écoulé environ 4.700 véhicules soit une progression de 15% par rapport à l’année dernière», nous précise Abdelouahab Ennaciri, DG délégué de Scama (Groupe Auto Hall), importateur de Ford. Et d’ajouter : «c’est un bilan que nous estimons positif d’autant que nous sommes en phase de mutation avec le renouvellement des Ford Kuga et Fiesta». Bon mois commercial pour Hyundai qui maintient sa cinquième position avec 4.198 unités vendues depuis le début de l’année, soit une évolution de 7,91%. À noter le bon comportement de Fiat (6ème position), Citroën (7ème) et Nissan (9ème) qui préservent avantageusement leurs parts de marché et qui intègrent le top 10. 

Bonne nouvelle en revanche pour le segment des utilitaires légers qui concourent à drainer vers le haut le secteur dans son ensemble. À fin mai de cette année, 5.987 unités ont été écoulées contre 5.259 à la même période en 2012, soit une progression de 13,84%. «La perspective d’une bonne campagne agricole a pesé favorablement sur le segment du pick-up», nous indique ce professionnel du secteur. De quoi permettre à certains opérateurs de tirer avantageusement leur épingle du jeu, à l’instar de Mitsubishi (Groupe Auto Hall) qui domine le segment avec 1113 utilitaires vendus cette année contre 593 en 2012, soit une part de marché de 18,59%. C’est Renault qui hérite de la deuxième place (954 unités à fin mai) suivi de Toyota (avec 824 unités vendues). Si de l’avis des opérateurs du secteur, les mois à venir devraient s’avérer moins propices à une activité commerciale effrénée, force est de constater que ces derniers ne restent pas inactifs, la plupart d’entre eux ayant fraîchement communiqué et surtout dévoilé leurs dernières nouveautés automobiles qui ne devraient pas laisser insensible la clientèle. 

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Sogécapital passe au crible les valeurs cotées

Article suivant

Le Web bouleverse les méthodes de recrutement