Transport

Interdiction de déplacements au Maroc : 17 accidents lors du dimanche noir

Dimanche 26 juillet, des milliers d’automobilistes ont tenté de voyager dès l’annonce de l’interdiction de quitter ou de se rendre dans 8 villes, ce qui a entraîné un embouteillage et des accidents notamment sur l’axe autoroutier Casablanca-Berrechid.


Autoroutes du Maroc (ADM) a fait le point sur la situation du réseau autoroutier entre dimanche 26 juillet à 19h et lundi 27 juillet à 11h. Résultat : 17 accidents sans aucun décès. « Les équipes d’ADM ont dû faire face à un volume de trafic exceptionnel avec des pics inédits dépassant les capacités de gestion et d’absorption dudit trafic et ce, pour tous les intervenants », explique ADM.

Lire aussi | Saison estivale : les conseils d’Autoroutes du Maroc

Le trafic enregistré sur le réseau autoroutier entre dimanche 26 juillet à 19h et lundi 27 juillet à 6h a été 2 fois supérieur au trafic normal sur la même tranche horaire. Ainsi, le nombre de véhicules ayant transité a dépassé les 325.000 en l’espace de 11 heures seulement, poursuit ADM, en précisant que plusieurs gares de péages et tronçons ont connu des pics simultanés. Ces gares de péage sont celles de la section Casablanca-Berrechid (une fréquentation multipliée par 4,2 en comparaison à une journée considérée à trafic dense, soit de plus de 21.000 véhicules), la gare de péage de Bouznika (une fréquentation 2,5 fois supérieure à une journée considérée à trafic dense, avec plus de 22.000 véhicules par sens) et la gare de péage de Sidi Allal El Bahraoui (trafic multiplié par 2 par rapport à une journée considérée à trafic dense, soit près de 16.000 véhicules).

Lire aussi |Autoroutes du Maroc : ouverture à la circulation du pont « Avenue Grenade »

 
Article précédent

Maroc : le HCP prévoit une reprise économique avant fin 2020 [Document]

Article suivant

Autoroutes: Jawaz aurait pu multiplier par 8 le flot des passages aux péages