Autoroutes

Autoroutes du Maroc : 5.400 violations des péages par jour

La fraude au péage est devenue un comportement courant sur les autoroutes. Selon Médias24, 5.400 violations sont enregistrées par jour, un chiffre qui inquiète Autoroutes du Maroc.


L’effet destructeur de ce phénomène peut engendrer des dégâts matériels, accidents au niveau des points de péage et des gênes à la circulation. Autoroutes du Maroc (ADM) estime des pertes financières importantes qui peuvent atteindre 30 millions de DH annuellement sur un tarif moyen de péage de 15DH seulement.

En 2018, ADM avait affiché un chiffre de plus de 5.000 cas de violation de péage qui sont enregistrés quotidiennement au niveau des différents points de péage installés au royaume. Face à cette situation, Mohamed Abdennabaoui, président du parquet général, s’était adressé l’an dernier aux procureurs généraux du Roi près les cours d’appel et aux procureurs du roi près les tribunaux de première instance et les a incités à accorder un intérêt particulier aux plaintes déposées par la société nationale des Autoroutes du Maroc afin que la police judiciaire commence à prendre les dispositions juridiques requises dans ce type de contraventions.

Il existe différentes techniques utilisées par les fraudeurs pour dépasser les barrières des péages. La plus prisée appelée « Petit train » consiste à coller le pare-chocs de la voiture qui précède à un péage pour ne pas s’acquitter du droit de passage dû et profiter de l’ouverture de la barrière pour passer avant que celle-ci ne retombe très vite.

Un dispositif de vidéosurveillance au niveau des gares de péage, connecté au système central du siège d’ADM, permet de détecter les infractions, en enregistrant les plaques des véhicules contrevenants.

Il est à noter que selon l’article 184 de la loi formant code de la route, la violation du péage est considérée comme étant une contravention de première classe, passible d’une amende de 700 à 1.400 dirhams. A partir de 50 récidives, le dossier peut être transféré au pénal et la peine peut aller jusqu’à 10 jours de prison.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Recherche d'emploi : un simulateur de salaire pour plus de transparence

Article suivant

CAN 2019 : 400.000 dollars disparaissent de la prime de l’Algérie