Actualités

Avoirs à l’étranger: les banques européennes s’y mêlent

Les banques européennes alertent leurs clients marocains sur les risques de fraudes. En effet, dès 2015, les banques européennes commenceront à échanger des informations avec l’administration des impôts du Royaume. A cette date, les fraudeurs courent des risques et devraient profiter du dispositif de la clause libératoire actuellement mise en place. A compter de l’année prochaine, les fraudeurs pourront être poursuivis au Maroc.


 
Article précédent

Exclusive : Found after 500 years, the wreck of Christopher Columbus’s flagship the Santa Maria

Article suivant

Le power clouds au Maroc?