Enseignement

Bac 2019 : ambiance des résultats au Lycée Lyautey

Tout comme dans d’autres établissements français au Maroc, les élèves du Lycée Lyautey se sont regroupés devant l’établissement, au boulevard Ziraoui, ce vendredi matin, pour connaître les résultats du baccalauréat.


Anticipation et stress se lisaient sur les visages des élèves et leurs parents, ce vendredi 5 juillet 2019 devant le Lycée Lyautey. Et pour cause : aujourd’hui est le jour des résultats du baccalauréat.

Au sein de la centaine d’élèves, accompagnés pour la majorité de leurs parents, la tension était palpable. Obtenir le précieux sésame qui permettra à certains d’aller poursuivre leurs études à l’étranger (en France notamment) et à d’autres au Maroc est devenu une obsession. Pour d’autres, le seul souci est la mention. « Si on a bien révisé, c’est normal qu’on ait le baccalauréat. Moi, j’ai bûché. Donc, je m’attends à avoir au moins une mention bien », nous confie, tout décontracté, un élève.

Élèves et parents se sont regroupés devant le Lycée Lyautey dans l’attente de l’affichage des résultats.

Du côté des parents d’élèves, dont des personnalités du monde politique et des affaires, c’est le stress total. Certains étaient assis à l’intérieur de leurs voitures, tandis que d’autres étaient debout devant les portes du Lycée Lyautey. Regroupés en petits groupes, les sourires affichés cachaient à peine leur angoisse. Il est 10h36 et les portes du lycée sont toujours fermées. La tension monte d’un cran. Et puis, au fil des minutes qui s’écoulaient difficilement pour les élèves mais aussi les parents, un cri de joie venait rompre les discussions animées : ne pouvant pas supporter l’attente, certains ont vérifié leurs résultats sur leurs Smartphones. Ils étaient cependant minoritaires.

Lire aussi : France : les étudiants extra-européens payeront plus cher

11h passée de quelques minutes, tout ce beau monde s’est rué vers la porte du lycée relevant de l’Agence de l’Enseignement du Français à l’Étranger (AEFE), qui venait de s’ouvrir. La tension monte encore d’un cran. En moins de 5 minutes, la place du Lycée Lyautey donnant sur le boulevard Ziraoui se vide. Quelques minutes plus tard, les élèves et leurs parents commencent à sortir du lycée. Pour la majorité, accolades et larmes de joie. Pour d’autres, la déception d’avoir été recalé.

Pour la majorité, accolade et larmes de joie.

Pour rappel, le réseau des établissements scolaires d’enseignement français au Maroc est l’un des plus denses au monde. Il scolarise à la rentrée 2017, un peu plus de 37.000 élèves, dont plus de 60% sont Marocains, dans quarante établissements couvrant les principales villes du Maroc à tous les niveaux d’enseignement.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Saad Hamoumi milite pour l’émergence de la PME marocaine

Article suivant

Visa dévoile son système de règlement par acomptes