Conjoncture

Baisse des prix des carburants

L’indice des prix à la consommation a connu, au cours du mois de juillet 2017, une baisse de 0,5% par rapport au mois précédent. Cette variation est le résultat de la baisse de 1,0% de l’indice des produits alimentaires et de 0,1% de l’indice des produits non alimentaires, indique le Haut-Commissariat au Plan (HCP).


IPC 07-17

Les baisses des produits alimentaires observées entre juin et juillet 2017 concernent principalement les « légumes » avec 4,6%, les « poissons et fruits de mer » avec 4,2%, les « fruits » avec 3,0% et le « lait, fromage et œufs » avec 1,1%. En revanche, les prix ont augmenté de 0,4% pour le « café, thé et cacao ». Pour les produits non alimentaires, la baisse a concerné principalement les prix des « carburants » avec 2,6%. Par villes, les baisses les plus importantes de l’IPC ont été enregistrées à Oujda avec 1,5%, à Marrakech, Laâyoune et Al-Hoceïma avec 0,8%, à Casablanca avec 0,7%, à Fès avec 0,6%, à Kénitra et Dakhla avec 0,5%, à Rabat avec 0,4% et à Tétouan, Meknès et Guelmim avec 0,3%, note le HCP.

IPC 07-17 1

Comparé au même mois de l’année 2016, l’indice des prix à la consommation a enregistré une baisse de 0,1% au cours du mois de juillet 2017, conséquence de la baisse de l’indice des produits alimentaires de 1,3% et de la hausse de celui des produits non alimentaires de 1,0%. Pour les produits non alimentaires, les variations vont d’une baisse de 0,2% dans le « transport » et la « communication » à une hausse de 2,9% dans l’ « enseignement » et les « restaurants et hôtels », ajoute la même source.

IPC 07-17 2

Dans ces conditions, l’indicateur d’inflation sous-jacente, qui exclut les produits à prix volatiles et les produits à tarifs publics, aurait connu au cours du mois de juillet 2017 une stagnation par rapport au mois de juin 2017 et une hausse de 0,8% par rapport au mois de juillet 2016, conclut le HCP.

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Made In Morocco : de grands partenaires pour l'édition africaine

Article suivant

Tunisie : remaniement ministériel imminent