Import/Export

Baisse du droit d’importation du blé tendre

Cette baisse vise à assurer l’approvisionnement du marché national.


Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi à Rabat, a adopté le projet de décret N° 2.19.810 modifiant le droit à l’importation applicable au blé tendre et ses dérivés.

Ce projet de décret vise à revoir à la baisse le droit d’importation de 135% applicable au blé tendre et ses dérivés et à le remplacer par un droit de douane fixé à 35% et ce, à partir du 1er octobre. Le projet, qui prend en considération le stock national de blé disponible jusqu’à fin septembre 2019 estimé à 10,5 millions de quintaux, ce qui correspond à environ 2,7 mois de besoins des minoteries industrielles, permettra ainsi de garantir l’approvisionnement normal du marché intérieur en blé tendre.

Cette modification de droit à l’importation applicable au blé tendre et ses dérivés prend en compte également l’évolution de son prix sur les marchés internationaux, variant actuellement entre 205 et 210 dollars la tonne à sortie du port. Avec le droit de douane 135%, le coût d’importation à la sortie du port varie entre 355 et 360 DH le quintal.

La baisse de droit à l’importation applicable au blé tendre et ses dérivés à 35% permettra ainsi de garantir un coût d’importation d’environ 260 DH/quintal et d’assurer ainsi l’approvisionnement du marché national.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Zine El Abidine Ben Ali : Une mort clémente

Article suivant

Une rentrée sous haute tension