Il fait l'actu

Abdellatif Jouahri, Wali de Bank Al Maghrib

La Banque mondiale a annoncé mardi l’acquisition par Bank Al-Maghrib de 100 millions de dollars d’obligations vertes à des fins de gestion de ses réserves. Cet investissement, réalisé à l’occasion de la COP 22, servira à financer des projets de développement durable, par la banque Mondiale, y compris dans des pays d’Afrique. «Nous avons besoin d’un système financier mondial adapté à la prise en compte des risques et des opportunités liés au changement climatique », souligne le président du Groupe de la Banque mondiale, Jim Yong Kim.


À cet égard, le développement du marché des obligations vertes est essentiel pour mobiliser les flux de capitaux privés indispensables à la lutte contre le changement climatique. Nous nous réjouissons d’avoir collaboré avec la banque centrale du Maroc à cette initiative importante», s’est réjoui M.Yong Kim. «De plus en plus conscients de l’enjeu du changement climatique, les Etats se doivent lors de la COP 22 à Marrakech de concrétiser les engagements qu’ils ont pris à Paris. C’est dans ce contexte que Bank Al-Maghrib a investi dans les green bonds de la Banque Mondiale », indique Abdellatif Jouahri, gouverneur de Bank Al-Maghrib.

 
Article précédent

Etats-unis: Les américains votent

Article suivant

Al Akhbar premier quotidien au Maroc