Entreprise

Banque. Les crédits aux entreprises non financières privées atteignent 443 milliards de DH à fin mai 2021

949,5 milliards de DH, c’est le montant de l’encours du crédit bancaire au titre des cinq premiers mois de 2021, soit une progression de 2,5% par rapport à fin mai 2020 selon Bank Al-Maghrib (BAM). Pour sa part, le crédit aux entreprises non financières privées a atteint 443 milliards de DH à fin mai 2021.


Dans son tableau de bord « Crédits et dépôts bancaires », Bank Al-Maghrib indique que par agent économique, le crédit aux entreprises non financières (ENF) privées s’est élevé à 443 milliards de DH, en accroissement de 1,8%, résultant principalement de la hausse de 5,5% des facilités de trésorerie qui leur ont été accordées. En revanche, note la Banque centrale, les prêts à l’équipement et à l’immobilier ont accusé des baisses respectives de 5,4% et de 3,7%. Les crédits aux ménages ont enregistré, quant à eux, une hausse annuelle de 5,8% à 360 milliards de DH au titre des cinq premiers mois de l’année, traduisant essentiellement une augmentation de 6,8% des prêts à l’habitat.

Lire aussi | Maroc. Le britannique Altus découvre du cuivre et de l’argent à haute teneur

De son côté, le crédit à l’habitat s’est chiffré à 229 milliards de DH (le financement participatif sous forme notamment de Mourabaha immobilière, étant établi à 13,2 milliards de DH au lieu de 8,7 milliards de DH une année auparavant). Les dépôts auprès des banques et des banques participatives ont enregistré une hausse de 6,2% à 1.012,3 milliards de DH à fin mai 2021, dont 188,8 milliards de DH détenus par les Marocains résidant à l’étranger (MRE). Aussi, les dépôts des ménages ont augmenté de 4,9% à 764,7 milliards de DH et ceux des ENF privées de 5,8% à 147,6 milliards de DH.

Lire aussi | Dr Tayeb Hamdi : «Le variant Delta peut remettre en cause l’assouplissement des mesures de restriction»

BAM ajoute que les taux de rémunération des dépôts à terme a reculé de 25 points de base à 2,48% pour ceux à 12 mois et de 8 points à 2,13% pour ceux à 6 mois. Pour les comptes d’épargne, leur taux minimum de rémunération a été fixé à 1,03% pour le deuxième semestre 2021, soit un repli de 24 points de base comparativement au semestre précédent.

 
Article précédent

Voici comment Volvo concevra ses futurs véhicules électriques

Article suivant

Évolution du coronavirus au Maroc. 844 nouveaux cas, 532.994 au total, vendredi 2 juillet 2021 à 16 heures