Monde

Benalla dévoile « Ce qu’ils ne veulent pas que je dise »

L’ancien chargé de mission à l’Elysée, Alexandre Benalla s’apprête à publier un ouvrage qui pourrait en faire trembler quelques-uns au Palais présidentiel Français. 


Accusé d’avoir molesté deux manifestants le 1er mai 2018, ensuite démis de ses fonctions par le directeur de Cabinet d’Emmanuel Macron et mis en examen pour violences en réunion dans l’exercice d’une fonction publique, Benalla revient sur son année passée au palais présidentiel dans « Ce qu’ils ne veulent pas que je dise » (éditions Plon).

280 pages de récit et de confidences sur les derniers mois tumultueux du responsable de sécurité et agent public français. Alexandre Benalla reconnaît que «des erreurs ont été commises évidemment, par moi, c’est certain, mais il semble malgré tout que j’ai le dos bien large. Et je suis loin d’être le seul responsable de ce naufrage. Je suis le fusible utile du pouvoir», s’explique-t-il au magazine Le Point.

Le responsable de sécurité, qui décrit son rôle comme celui d’un « fusible », monte au créneau contre certaines personnes à l’Élysée : des conseillers que l’ancien chargé de mission accuse de « lâcheté ». Pour le reste, il revient sur ses années au Parti socialiste, aux côtés de Martine Aubry, puis de François Hollande durant la campagne présidentielle de 2012.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

44ème anniversaire de la Marche verte : le discours intégral de SM le roi

Article suivant

OCDE : les bonnes pratiques pour l’Afrique du Nord