Délais de paiement

Benchaaboun appelle à accélérer le règlement des TPME

Le ministre de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’Administration Mohamed Benchaaboun invite les entreprises publiques à payer leurs arriérés envers les TPME.


Dans un communiqué adressé aux dirigeants d’administrations et entreprises publiques, ce jeudi 26 mars, Benchaaboun appelle à accélérer le paiement des arriérés dus aux très petites, moyennes et petites entreprises, qui sont en train de subir l’impact de la crise engendrée par le confinement décidé dans le cadre de la lutte contre le coronavirus.

« Sous l’effet des répercussions de l’épidémie du coronavirus sur les secteurs vitaux de l’économie nationale et ses implications négatives sur la caisse des TPME, il est aujourd’hui nécessaire de prendre des mesures urgentes en vue d’accélérer le règlement des arriérés de ces entreprises pour leur permettre d’honorer leurs engagements financiers et préserver les postes d’emplois et atténuer ainsi les conséquences de cette crise sociale », indique le communiqué.

Lire aussi : Coronavirus : nouvelles mesures du Comité de Veille Economique

Le ministre de l’Economie a rappelé que l’accent a été mis dans plusieurs discours royaux sur la nécessité de respecter les délais de paiement par les établissements de l’Etat et en particulier les collectivités territoriales, étant donné que tout retard peut contraindre ces entreprises à la faillite et, par conséquent, la perte de plusieurs postes de travail.

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Résultats financiers : Bon cru pour le groupe BCP en 2019

Article suivant

Notes virales… en attendant qu’elles deviennent vitales