Enseignement

Benguérir : une école d’intelligence collective voit le jour en juin

Une école dédiée à l’intelligence collective. C’est ce que l’Université Mohammed VI polytechnique (UM6P) de Benguérir se prépare à lancer dès juin prochain avec, entre autres, le premier Master complet en intelligence collective du monde entier. Les détails. 


Lex Paulson, directeur de l’Ecole d’intelligence collective UM6P.

C ’est inédit: une école d’intelligence collective. C’est ce que compte lancer dès juin prochain, l’Université Mohammed VI polytechnique (UM6P) de Benguérir. Nouveau domaine de connaissances aux racines anciennes, l’intelligence collective traite de la façon dont les groupes peuvent préserver et développer les connaissances plus efficacement que les individus seuls et qui fera progresser les connaissances requises pour une société collectivement intelligente.

«Les diplômés de l’Ecole d’intelligence collective seront en mesure de mener des projets de transformation pour des ministères, grandes entreprises, et partis politiques, mais aussi pour les associations et les projets d’innovation sociale», explique Lex Paulson, directeur de l’Ecole d’intelligence collective de l’UM6P.

Pour mener à bien ce projet, l’institution marocaine centrée sur la recherche et l’innovation, a noué des partenariats de premier plan avec des institutions européennes et américaines. Ainsi, l’Ecole d’intelligence collective propose deux Masters et un programme de doctorat. « Sur notre campus de Benguérir, en partenariat avec des institutions comme le MIT et l’Ecole normale supérieure-Paris, nous proposerons le premier Master complet en intelligence collective du monde entier, ainsi qu’un programme de doctorat sur 5 ans avec des opportunités de recherche postdoctorale, un Master exécutif et un incubateur d’entrepreneurial », souligne Lex Paulson.

En détails, l’étude de l’intelligence collective englobe de nombreux domaines d’investigation : les sciences cognitives, pour comprendre l’esprit humain et la façon dont les groupes collectivement; les sciences des données, pour comprendre comment les décisions collectives peuvent être plus éclairées; la science organisationnelle, pour développer de nouvelles structures et de nouveaux processus favorisant une collaboration productive; l’innovation politique, pour recentrer les institutions sur la citoyenneté active; et enfin, l’histoire et l’éthique de l’intelligence collective pour la manière d’utiliser les compétences de façon responsable et les adapter au moment présent.

« L’Ecole a pour mission d’étudier la cognition, la collaboration et la transformation de façon transversale et scientifique ainsi que faire rayonner l’expertise scientifique de l’UM6P à l’international et en faire un centre d’innovation grâce à un incubateur pour mettre en pratique les savoirs de l’Ecole », précise le directeur de l’Ecole d’intelligence collective de l’UM6P.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Le laboratoire pharmaceutique PHI absorbe une de ses filiales

Article suivant

Yassir Adil : « La transformation de la CCIS de Casablanca-Settat devenait nécessaire »