BusinessChallenge news

Bien-être: Maison d’Asa, la première marque de Spa  100 % marocaine

Les ouvertures de centres de Spa se multiplient et de nouveaux concepts font leur apparition. La Maison d’Asa a fait le pari de miser sur un nouveau concept de Spa de luxe d’origine marocaine. Sa fondatrice, Asma El Mernissi, est en train de le franchiser et envisage de l’exporter.


«La plupart des concepteurs de Spa se sont inspirés de nos traditions. Ils viennent ensuite nous le vendre. Avec les années qui passent, une certaine maturité s’est installée. C’est là où j’ai commencé à travailler mon propre concept». Un peu moins de cinq ans après avoir créé sa propre entreprise «Asia Spa» et ouvert un Spa urbain sous l’enseigne Cinq Mondes, Asma El Mernissi a donc lancé en août  dernier sa propre marque baptisée «Maison d’Asa». Un concept qu’elle veut dédier, dit-elle, au Maroc, à ses traditions hospitalières et ses produits du terroir. Que de chemin parcouru avant d’en arriver-là ! «C’est suite à une rencontre avec le patron du Spa Cinq Mondes que j’ai accepté de lancer son enseigne au Maroc, mais cela n’a pas assouvi mon rêve et ma passion», explique la fondatrice de la première marque de Spa 100 % marocaine.
Aujourd’hui, après deux ans pour préparer son nouveau concept haut de gamme, la Maison d’Asa offre deux destinations de premiers choix (Maroc/Tunisie) et des cérémonials d’exception avec une gamme de plus d’une trentaine de produits bio et naturels et des actifs précieux. Ce qui fait du label, la première marque 100 % marocaine avec plusieurs destinations. Rappelons que l’hôtel Méridien avec son Spa Maroc n’en compte qu’une. «Mon concept Spa de luxe qui rend hommage au Maghreb, en particulier le Maroc, puise dans les recettes ancestrales de beauté et des produits du terroir», précise Asma El Mernissi. A noter que pour ne pas changer les habitudes de sa clientèle, la Maison d’Asa a continué de proposer la marque Cinq Mondes et l’a enrichi de la marque mondiale « La Prairie » sans compter les destinations Asie/Orient qui ont trouvé également leur place au sein du spa.

Les premiers succès
Depuis, le nouveau concept de Spa de luxe d’origine marocaine draine du monde. «Nous ne nous attendions pas à un tel engouement», lance la directrice générale de la Maison d’Asa qui affiche des tarifs allant de 300 à 550 DH pour un soin. Actuellement, les investissements engagés par la propriétaire de la Maison d’Asa se chiffrent à 10 millions de DH et impliquent une stratégie de développement à long terme. Ses objectifs étant de faire évoluer la marque dans un marché marocain où la demande augmente d’année en année. «Il y a quelques années, le marché était timide, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui. Même la clientèle masculine s’y est mise. C’est le stress surtout qui fait évoluer le secteur du bien-être», explique la directrice générale de la Maison d’Asa qui voit déjà loin. Elle planche actuellement sur son concept de franchise, avec comme objectif d’installer des réseaux au Maroc et à l’étranger.

PAR adama sylla

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Industrie du cuir : Les opérateurs visent de nouveaux marchés

Article suivant

Investissement : Plus de 2500 opérateurs tunisiens débarquent