Scanner

La biomasse du poulpe bien reconstituée…


L’arrêt de la pêche durant la période du 1er avril au 31 mai, conjugué aux conditions climatiques favorables, a permis de reconstituer le stock de poulpe et l’améliorer de 130% d’une campagne à l’autre, précise la DTFE dans sa note de conjoncture pour le mois d’avril. Les autorités ont de ce fait porté le volume global des captures autorisées à 10 900 tonnes, en hausse de 50% par rapport à la même période un an auparavant. Une mesure de nature à réjouir les industriels des produits de la mer.

 
Article précédent

Les ventes de ciment toujours en perte de vitesse

Article suivant

ONP : les productions côtière et artisanale en hausse à fin mai