Financement

Blanchiment de capitaux : 390 affaires enregistrées en 2019 et 2020

390. C’est le nombre d’affaires enregistrées en matière de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme en 2019 et 2020 d’après les chiffres du ministère de la Justice. Les détails.


Selon le ministre de la Justice, Mohamed Ben Abdelkader, ces affaires, dont une partie est en investigation pénale et d’autres devant les juridictions, se répartissent entre 2019, avec 229 affaires, et 2020 avec 161 affaires. « Les évaluations menées par les instances internationales compétentes, notamment en 2007 et durant la période entre septembre 2017 et 2019, ont montré l’évolution notoire qu’a connue le système national, malgré certaines remarques touchant le secteur non-financier », a précisé le ministre.

Lire aussi|Dr. Moncef Slaoui : « le vaccin sera prêt avant la fin de l’année » [Vidéo]

Par ailleurs, soulignons qu’à l’international, le blanchiment de capitaux a toujours le vent en poupe, notamment à travers le système bancaire mondial, malgré les mesures prises pour lutter contre ce fléau ces dernières années. En effet, une récente enquête conduite par l’ICIJ et 108 médias internationaux montre que les plus grandes banques mondiales représentent toujours les canaux les plus propices pour les auteurs de blanchiment de capitaux. Ainsi, cette enquête (FinCen Files), qui porte sur des rapports ultraconfidentiels, révèle un total de près de 2 100 milliards de dollars (1 773 milliards d’euros) de transactions en matière de blanchiment de capitaux, réalisées pendant près de vingt ans, de 1999 à 2017.

Lire aussi|Forbes Middle East : une marocaine parmi les jeunes innovateurs du Moyen-Orient

 

 

 

 

 
Article précédent

Automobile : CDG Invest et le groupe Abdelmoumen signent un contrat d’investissement

Article suivant

La CGEM accueille trois nouvelles Fédérations