Banques

BMCE Bank cherche à optimiser ses coûts de production

Le groupe BMCE Bank of Africa emboite le pas à son concurrent public le groupe BCP (Banque Centrale Populaire) en matière d’externalisation des métiers de back office.


La deuxième banque privée marocaine vient de créer une filiale dédiée aux traitements back office en support aux différentes activités bancaires. Dénommée Opération Global Service (OGS), cette énième filiale de BMCE Bank of Africa sera opérationnelle incessamment avec plusieurs dizaines de salariés, dont une première vague d’opérateurs et de techniciens détachés de la maison mère. Mais, en vitesse de croisière, l’effectif de la nouvelle entité dont le directoire sera présidé par Abdelmajid Bel-Afia, actuel directeur des Services et Traitements Bancaires, sera majoritairement composé de salariés nouvellement recrutés.

Lire aussi https://www.challenge.ma/bmce-bank-of-africa-lance-incubateur-a-casablanca-98870/

L’avantage d’une telle « externalisation » est de faire des métiers de back office qui concernent une panoplie de services bancaires (Flux domestique, Crédits, Trade Finance, Epargne & Comptes, compliance, gestion des données…) une activité à part entière dotée de son propre compte d’exploitation (avec des objectifs de rentabilité), mais également de limiter au mieux le personnel de la maison mère qui coûte de plus en plus cher du fait de son statut de banquier couvert par les accords professionnels entre le GPBM (Groupement Professionnel Bancaire Marocain) et les différentes centrales syndicales du secteur bancaire.

Rappelons que le groupe BCP avait créé, dès 2012, BP Shore Back Office qui assure, pour le compte de l’ensemble des établissements bancaires du groupe au cheval, la gestion déléguée des processus d’affaires, des plus simples aux plus complexes et offre une plateforme de produits et services de qualité à des coûts optimisés.

Aujourd’hui, cette entité emploie plusieurs centaines de personnes et fait partie du pôle BP Shore Groupe qui adresse plusieurs activités support à travers des filiales dédiées dont le back office, les RH, la gestion des documents, la gestion du parc immobilier, les études et assistance, etc.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Change : une circulaire… anticonstitutionnelle

Article suivant

Facturation : Benchaâboun rassure les commerçants