Banques participativesFlash-eco

BMCE Bank lance sa filiale

Ça y est, c’est officiel. BMCE Bank of Africa démarre à son tour ses activités dans le secteur de la banque participative. Le groupe bancaire marocain et son partenaire, le groupe Al Baraka Banking Group, vont officiellement lancer les activités de leur filiale participative, BTI Bank (Bank Al-Tamweel wa al-Inma), le mardi 26 décembre à Casablanca. L’ambition affichée est de faire de BTI Bank un partenaire de choix aussi bien pour les particuliers que pour les entreprises sur le marché national.


Pour réussir ce challenge,le management explique que la nouvelle banque va s’appuyer sur l’expertise mondiale reconnue de ses deux actionnaires de référence afin de proposer un modèle bancaire éthique et performant, conforme aux principes de la finance participative adaptés aux différents besoins du marché et aux exigences réglementaires du Maroc. Force est de souligner que cette nouvelle industrie a un fort potentiel de croissance au Maroc. D’après une récente enquête sur la banque participative dévoilée par le cabinet Kantar TNS, 34% des Marocains considéreraient certainement souscrire aux produits et services de la finance participative.

L’étude souligne aussi que ces nouvelles banques devraient permettre d’augmenter de 10% le taux de bancarisation au Maroc durant les trois prochaines années. On apprend de même que 10% des clients des banques classiques devraient migrer vers les banques participatives.

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

La Fondation Attijariwafa bank met à jour son site « jamiati.ma »

Article suivant

La fondation MAScIR célèbre ses 10 ans d’existence