Economie

BMCE Capital passe au crible le secteur cimentier


Les prémisses de ralentissement du secteur cimentier ressentis depuis 2009 se sont confirmés en 2012 puis accentués en 2013, suite au repli des mises en chantiers qui, de surcroit, coïncide avec la montée en régime du nouvel entrant Ciments de l’Atlas. Dans ce contexte, d’autant plus marqué par une certaine surcapacité, une diminution cette année de 8% de la consommation nationale de ciment est à prévoir. Telle est la quintessence du Flash que vient tout juste de publier BMCE Capital sur le secteur.

Retrouvez ci-dessous l’intégralité du document: 

 
Article précédent

Le choc des cultures

Article suivant

La presse écrite boit la tasse