Banques

BMCI : forte dynamique commerciale en 2018

La filiale marocaine du groupe français BNP Paribas poursuit sa bonne dynamique. C’est ce que montrent les réalisations de l’exercice 2018 récemment dévoilées par le top management.


Le groupe affiche un Produit net bancaire consolidé, en légère croissance de 0,4% à 3,03 milliards de DH par rapport à l’exercice 2017. Le résultat net consolidé est à 562 millions de DH. « La hausse du PNB consolidé est le fait de la croissance du résultat des opérations de marchés de 39,1% avec une légère baisse au niveau de la marge d’intérêt et de la marge sur commissions consolidée », explique Laurent Dupuch, président du directoire de BMCI.

Par ailleurs, le coût du risque consolidé a baissé de 8,6% pour s’établir à 479 millions de DH à fin décembre 2018 par rapport à la même période en 2017. « 2018 a été une année de belle dynamique commerciale. Nous avons réalisé 12,3 milliards de DH de nouvelles productions de crédits amortissables en 2018, en augmentation de 36% par rapport à 2017. L’exercice écoulé marque aussi la quatrième année consécutive de croissance de l’indicateur PNB après coût du risque », se réjouit le président du Directoire. On retient également que la banque a enregistré une progression de 7,8% sur les crédits à la consommation entre 2017 et 2018 avec une hausse de plus de 12% de la production.

« De façon indéniable, 2018 est une excellente année commerciale, avec une progression importante de nos encours sur plusieurs plans. Sur le leasing par exemple, la progression est de près de 10%, l’activité offshore est en augmentation de plus de 30% et nous place dans une position de leader. C’est une belle dynamique issue de tous les métiers du groupe », assure Idriss Bensmail, Directeur général adjoint en charge des métiers du commerce chez BMCI.

Aussi, en vue de renforcer son efficacité, BMCI a créé en 2018 une nouvelle direction regroupant les lignes de métiers Corporate, Retail et Crédit à la consommation. L’objectif selon le top management est d’avoir une contribution significative au financement de l’économie marocaine, d’offrir un accompagnement adapté et personnalisé à l’ensemble des besoins et aussi d’avoir une synergie inter-métiers. Concernant la banque privée, Rachid Marrakchi, Directeur général de BMCI, précise que les performances en 2018 ont été à la hauteur des prévisions. « Tous les indicateurs d’activités poursuivent leur rythme de croissance, avec des progressions à deux chiffres, et la base clientèle aussi s’élargit », détaille-t-il.

Pour 2019, le groupe bancaire reste d’ailleurs très confiant. « Le début de l’année se passe dans de bonnes conditions pour l’ensemble des métiers. Le retail, le crédit à la consommation ou la banque de l’entreprise, et l’offshore sont déjà dans une belle dynamique, et nous sommes extrêmement confiants pour continuer à financer pleinement l’économie nationale. Nous travaillons également sur une grande transformation de notre dispositif IT. Nous réfléchissons sur une transformation de notre dispositif de points de vente sur le Retail, à l’image de ce que nous avons fait sur le segment Entreprise il y a trois ou quatre ans », conclut Idriss Bensmail.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

50 femmes qui comptent au Maroc : Selma Meryem Benslimane, directrice QSI de Maroc Telecom

Article suivant

La région de Casa-Settat accapare 40% des investissements projetés