Auto

BMW Série 3 Gran Turismo : Tout est dans le volume

La troisième silhouette de cette famille de modèles associe les gènes sportifs et dynamiques de la berline à la fonctionnalité et à la polyvalence du modèle Touring. La poupe annonce le volume généreux du compartiment à bagages et souligne le degré de fonctionnalité de l’ensemble de la voiture.

Lancée dans sa déclinaison berline puis break, voici que la Série 3 opte pour une nouvelle déclinaison de carrosserie baptisée Gran Turismo (GT). Une variante qui pense d’abord et avant tout au confort de ses occupants. De quoi donner le sourire aux familles, aficionados de la marque à l’hélice, qui désormais peuvent jeter leur dévolu sur ce modèle fraîchement commercialisé dans le Royaume.


Nous avions eu quelques mois auparavant l’occasion de découvrir plus en détails cette première Série 3 GT du genre dans le cadre d’essais-presse concoctés par BMW en Sicile. Une nouveauté dont la commercialisation vient fraîchement d’être amorcée par SMEIA, l’importateur, entre autres, de BMW dans le Royaume. Pour mémoire, (nous l’écrivions récemment), cette Série 3 GT s’inspire de la Série 5 GT. C’est en 2009 que cette dernière a fait son apparition combinant les atouts d’une limousine, d’un break, voire de ceux d’un monospace. A vrai dire, les ventes de ce modèle n’ont pas été forcément à la hauteur des espérances de BMW. Pour autant, la marque à l’hélice ne s’est pas avouée vaincue, faisant aussi de la Série 3 une GT potentiellement commercialisable. Elaborée sur la plateforme de la Série 3 Limousine, cette nouvelle GT profite d’un gabarit étiré de 20 cm alors que la hauteur de toit gagne quelques 8 cm. Une aérodynamique peaufinée au moyen d’appendices spécifiques à hauteur des ailes avant, d’une ligne de toit plongeant vers l’arrière à la façon d’un coupé, d’un grand hayon surmonté d’un aileron actif et des feux joliment dessinés…, le style de la GT n’est pas pour déplaire.

Grâce aux formes, à l’harmonie des couleurs et au choix des matériaux, les stylistes ont créé un espace accueillant propre aussi à savourer les voyages au long cours.

De l’aisance à bord
Même environnement, matériaux qualitatifs identiques et présentation similaire à celle de la berline pour ce qui est de l’aménagement aux places avant. En revanche, c’est bien aux places arrière que le changement est le plus palpable ; en effet l’espace peut être comparable à celui d’une Série 7, le vaisseau amiral de la marque. Outre l’espace à bord, le coffre dispose d’un volume appréciable de 520 litres avec, en prime, un double fond truffé de rangements supplémentaires. A noter qu’avec le réglage de l’inclinaison des sièges arrière, on gagne quelques litres en sus, mais en sacrifiant quelque peu le confort. Le hayon électrique de série peut même être ouvert en passant le pied sous le bouclier arrière. Outre le confort, faut-il préciser que comme toute BMW qui se respecte, la liste des équipements de confort et de sécurité est du genre à rallonge, moyennant espèces sonnantes et trébuchantes pour qui veut étoffer sa GT de quelques options intéressantes : «surveillant d’angles morts, Attention Assist, Active Protection, Driving Assistant, phares au xénon, régulateur de vitesse…».

Offre mécanique diversifiée
La Série 3 GT est disponible en cinq motorisations : trois essence dont deux quatre-cylindres équipant la 320i (184 chevaux) et la 328i (245 chevaux) et un-six cylindres animant la 335i (306 chevaux). S’agissant du diesel, les 318d (143 chevaux) et 320d (184 chevaux) sont aussi disponibles. Agile, précise et agréable à mener, cette Gran Turismo entretient savamment la philosophie propre à la marque à l’hélice à savoir le plaisir de conduire. Toujours aussi efficiente, elle profite de son aérodynamisme travaillé avec un système qui capte l’air via une petite écope latérale du bouclier avant en l’orientant vers un extracteur en forme de boomerang situé dans le bas de l’aile avant. Ce qui permet, entre autres, de réaliser de substantielles économies de carburant. Plusieurs éléments, comme la fonction d’arrêt et de redémarrage automatique, la fonction de récupération de l’énergie au freinage, l’indicateur de changement de rapport contribuent aussi à réduire ses valeurs de consommation. Il en est de même pour la fonction «Eco Pro» qui influe favorablement sur cette dernière. Brio des motorisations, conduite enjouée et économie à la pompe, la Série 3 GT ne suscite que des éloges tant du conducteur que de ses passagers qui pourront se satisfaire de l’accueil, du confort et l’espace à bord. Avec quatre finitions au programme (Avantage, Modern, Sport et Luxury), la BMW Série 3 Gran Turismo se négocie dans le Royaume à partir de 446.000 DH en version d’entrée de gamme essence et 441.000 DH pour ce qui est de son homologue diesel.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Newsletter du 19 septembre 2013 : E-commerce- Trois nouveaux entrants pour concurrencer Maroc Telecommerce

Article suivant

Le marché toujours en baisse