Armement

Boeing : le Maroc passe une commande de 24 hélicoptères

Le Royaume est le 17ème pays à acquérir le Boeing AH-64 Apache avec ce contrat pour 24 des hélicoptères récemment signé.


Le constructeur américain vient d’annoncer la signature d’un contrat avec le Maroc pour la livraison de 24 hélicoptères AH-64 Apache à partir de 2024.  Boeing a livré à ce jour près de 2500 hélicoptères Apache à 16 pays, dont les États-Unis, les Pays-Bas, la Grèce, le Royaume-Uni, le Japon, l’Inde, Singapour, la Corée du Sud et l’Arabie saoudite.

« Il s’agit d’une nouvelle étape dans notre long partenariat avec le Royaume du Maroc. La demande mondiale d’Apache est en croissance et nous sommes fiers de fournir cette capacité de pointe au Maroc », a précisé Jeff Shockey, vice-président Ventes et Marketing mondiaux de Boeing Defence, Space & Security and Government Services.

Lire aussi |Crise du 737 MAX : American Airlines et Boeing parviennent à un accord d’indemnisation

L’AH-64E Apache est la dernière configuration de l’hélicoptère d’attaque. Il est conçu et équipé des derniers systèmes de communications, de navigation, de capteurs et d’armes. Il dispose d’un système de désignation d’acquisition de cibles modernisé et amélioré qui fournit des informations sur les cibles le jour, la nuit et durant toutes les saisons, ainsi qu’une capacité de navigation en vision nocturne. En plus de classer les cibles terrestres et aériennes, le radar de contrôle de tir a été mis à jour pour fonctionner dans un environnement maritime. Boeing construira et livrera les nouveaux Apaches marocains dans le cadre d’un contrat avec l’armée américaine via le processus de ventes militaires étrangères du gouvernement américain.

Lire aussi | Boeing ne produira plus des 737 Max à partir de janvier

Le partenariat de Boeing avec le Maroc remonte à des décennies. La société s’engage à développer la chaîne d’approvisionnement du Maroc et la future main-d’œuvre. Boeing est partenaire de la joint-venture Matis Aerospace qui produit faisceaux de câbles d’avion. En 2016, la société a signé un protocole d’accord avec le Royaume pour créer un écosystème de fournisseurs d’équipements aéronautiques. Boeing soutient également la future main-d’œuvre du pays à travers des partenariats avec l’Éducation pour l’Emploi (EFE Maroc) et l’association Injaz Al-Maghrib.

 
Article précédent

Marché du médicament : le Conseil de la concurrence relève de nombreux dysfonctionnements

Article suivant

Épidémie: la fondation Mascir investit dans le développement de nouveaux tests de dépistage