Startup

Bots Factory conçoit des Chatbots dédiés aux clients des entreprises

Pour assurer des services de relations clients de qualité, la start-up marocaine Bots Factory propose une solution innovante, concevoir des Chatbots en langues française, anglaise, voire en darija. 


Le concept initial  

Démocratiser l’usage des services technologiques pour tout le monde, en utilisant l’intelligence artificielle conversationnelle pour comprendre l’intention du client en dialecte : Darija, et en langue structurée (arabe classique, français et anglais), que ce soit en texte ou en voix.  L’assistant intelligent que nous produisons répond aux questions basiques mais aussi les plus complexes. D’une simple consultation de solde ou une assistance à un fermier marocain analphabète dans le choix des engrais pour son agriculture. Le Chatbot vient apporter une nouvelle fenêtre aux entreprises pour engager et maintenir leurs clientèles. À aucun moment, il ne remplacera un humain : il se positionne plutôt comme un assistant.

Le business model 

Créer des assistants virtuels dotés d’une intelligence artificielle adaptée à chaque entreprise et par la suite à chaque pays et population ciblée selon leurs besoins, langues et  styles de vie.

Développer une plateforme pour faciliter la création des Chatbots pour viser au mieux les consommateurs, le développement de ces Chatbots à l’aide d’un tableau de bord commercial qui permet de connaître les questions les plus posées par exemple, les services les plus demandés afin d’adapter au mieux la stratégie d’entreprise et fidéliser les consommateurs, mais aussi la maintenance des agents conversationnels intelligents. 

La cible  

Aujourd’hui, Bots Factory  cible les  banques et les assurances. Elle vise également la catégorie de la population analphabète qui représente 44% de la population marocaine et qui n’a pas l’accès facile à l’information.

La différenciation 

Notre premier atout de différenciation, est que nous développonsdes agents dotés d’une intelligence artificielle qui peuvent parfaitement comprendre et répondre en dialecte marocain. Nous sommes les premiers à avoir développé un Chatbot en Darija au Maroc, et bientôt dans d’autres langues dialectales, Nous disposons d’une connaissance expérimentée dans l’intelligence artificielle conversationnelle qu’on ne trouve pas actuellement dans le marché marocain.

Le marché potentiel 

Nous avons pu collaborer avec plusieurs grandes entreprises marocaines sur un large éventail de domaines tel que la télécommunication , les banques, l’agroalimentaire, E-commerce, mais aussi françaises  qui ont consolidé notre visibilité. Grâce aux retours positifs et à notre portefeuille clients, nous avons pu améliorer et perfectionner notre produit et nos services. Nous visons prochainement de nous projeter sur les régions Moyen-Orient et Afrique du Nord. 

Le lancement   

Nous sommes maintenant à notre 2e année d’existence, mais remplie d’apprentissage, de découvertes et notamment d’une croissance remarquable. Nous avons pu gagner une place au sein du marché  d’intelligence artificielle, améliorer notre visibilité par rapport à nos clients et collaborateurs. L’étape qui suit pour notre croissance, sera riche  de défis à challenger. 

Le financement  

Pour atteindre nos objectifs, nous sommes à la recherche de financements pour pouvoir élargir notre gamme de produits et services au sein du marché marocain ainsi que notre cible, et nous implanter dans la région MENA(Moyen-Orient et Afrique du Nord).

l’ actualité  

Nous sommes en phase de développement d’une nouvelle solution qui va être opérationnelle bientôt, pour faciliter l’accès aux divers services aux Marocains quel que soit leur niveau d’études, ou leur provenance, grâce à l’intelligence artificielle conversationnelle.

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

CGEM : Chakib Alj et Mehdi Tazi candidats à la présidence

Article suivant

Saadia El Alaoui désignée présidente du groupe des ambassadeurs francophones en Angola