International

Bouteflika renonce à un 5ème mandat

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, confronté depuis deux semaines à une contestation inédite en 20 ans de pouvoir, a annoncé lundi renoncer à briguer un 5ème mandat et le report sine die de la présidentielle prévue le 18 avril.


Dans un message à la nation publié par l’agence officielle APS, il précise que la présidentielle aura lieu « dans le prolongement » d’une conférence nationale » chargée de réformer le système politique en Algérie et d’élaborer un projet de Constitution d’ici fin 2019.

Il ne s’agit pas des uniques annonces de la soirée, puisque le ministre de l’Intérieur, des Collectivités Locales et de l’Aménagement du Territoire, Noureddine Bedoui, a été nommé Premier ministre en remplacement de Ahmed Ouyahia, rapporte l’agence de presse « APS ». Ahmed Ouyahia avait présenté un peu plus tôt lundi sa démission au président Abdelaziz Bouteflika.

Le président algérien a également mis fin lundi aux fonctions du président de la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE), Abdelouahab Derbal. Cette décision concerne aussi les membres désignés de cette instance.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

ADM obtient un prêt de plus de 800 millions de DH de la BEI

Article suivant

FIAD 2019 : la Sierra Leone à l’honneur